vendredi 26 juin 2009

Desperate Dorothy Parker


Il y a celles enfin qui ont toujours le sourire aux lèvres.
Elles ne sont pas mariées
Passent leur temps à distribuer de menus cadeaux,
A préparer de petites surprises,
Elles me conseillent de prendre comme elles, les choses du Bon Côté.
Ah, que deviendraient-elles si elles venaient à perdre leur sens de l'humour?
Et moi qui brûle de les étrangler!...
N'importe quel jury m'acquitterait.

Je hais les Femmes:
Elles me portent sur les nerfs.

2 commentaires:

anne des ocreries a dit…

Ouais, mais c'est parce qu'elle en est une elle-même, peut-être non ?
Ou alors ce qu'elle n'aime pas, ce sont ces stéréotypes de bonnes femmes sans surprises et catégorielles...

Carole a dit…

Mais cette haine des autres est-elle aussi une haine de soi ?? c'est une sorte d'exutoire.... sans doute.