mercredi 23 juin 2010

La liberté d'expression progresse à grands pas....















AFP - 23/06/2010 à 18h46
Guidée par les anciens directeurs d'"Arrêt sur Image" et de "Charlie-Hebdo".....

Grand ménage parmi les humoristes de France Inter
téphane Guillon congédié par le patron de Radio France, Didier Porte licencié par celui de France Inter: la direction de la radio publique, excédée par leurs chroniques au vitriol, a entrepris un grand ménage parmi ses humoristes, suscitant de nombreuses réactions.
Photographe : Olivier Laban-Mattei AFP/Archives :: L'humoriste Didier Porte, le 29 mars 2010 à Paris
photo : Olivier Laban-Mattei , AFP/Archives
Après des mois de relations tendues, Stéphane Guillon a été congédié de France Inter par le PDG de Radio France Jean-Luc Hees, pour qui "l'humour ne doit pas être confisqué par de petits tyrans".
 "J'ai eu de nombreuses discussions avec Stéphane Guillon à propos de ses chroniques. Si l'humour se résume à l'insulte, je ne peux le tolérer pour les autres mais également pour moi", a affirmé M. Hees dans une interview au Monde.
Evoquant "une déloyauté constante" de la part des deux humoristes, le directeur de la radio Philippe Val s'est interrogé: "Je ne suis pas sûr que ces chroniques n'aient pas occulté le travail des gens de la matinale".
Didier Porte, lui, a été liciencié non seulement de sa chronique du jeudi dans la matinale, mais aussi de l'émission de Stéphane Bern "Le Fou du Roi" à laquelle il participait depuis dix ans. Ce dernier a apporté son soutien à son chroniqueur disant vivre cette situation "comme un désaveu personnel".
Les politiques s'en sont mêlés, dont plusieurs voix à gauche. Martine Aubry a exprimé la solidarité du Parti socialiste et défendu le droit des humoristes "à la moquerie et même à l'outrance".
"J'ai reçu une lettre recommandée, sans justification. Je suis viré complètement de France Inter", a expliqué Didier Porte à l'AFP. L'humoriste a reçu récemment un avertissement de sa direction après un billet dans lequel il mettait en scène l'ancien Premier ministre Dominique de Villepin insultant le chef de l'Etat.
Stéphane Guillon a donc fait sa dernière chronique mercredi, comme il le soupçonnait. "Voilà, c'est ma dernière chronique, enfin je crois, j'essaie de deviner les choses par moi-même. C'est la nouvelle mode : ici, personne ne sait rien", a-t-il ironisé.
A France Inter, la station a d'ailleurs appris la nouvelle mercredi par les médias. Le SNJ Radio France a dénoncé "la politique de la terre brûlée" de la direction.
Le torchon brûlait depuis longtemps entre l'humoriste, qui officiait comme Didier Porte dans la matinale de Nicolas Demorand, et sa direction. Ses chroniques égratignant allègrement les politiques de tous bords étaient parmi les plus téléchargées et écoutées en France. Elles ont aussi entraîné plusieurs polémiques.
L'une d'elles sur Eric Besson, attaquant le physique du ministre de l'Immigration, avait conduit en mars dernier le patron de Radio France à présenter au ministre les "excuses du groupe public".
L'année dernière, l'humoriste avait suscité la colère du directeur du Fonds monétaire international, Dominique Strauss-Kahn, en se moquant de sa réputation de séducteur. Il avait aussi comparé Martine Aubry "à un pot à tabac". Ces deux billets avaient déplu au président Nicolas Sarkozy.
Mais il a également eu le tort de s'attaquer à Jean-Luc Hees lui-même, soulignant que ce dernier avait été nommé par le chef de l'Etat.
Concluant mercredi sa chronique par un "Merci à tous du fond du coeur, vous allez me manquer", il a été applaudi par les personnes se trouvant dans le studio.
Dans son interview, Jean-Luc Hees "considère que cette tranche d'humour est un échec". "Elle a montré une grande misère intellectuelle", juge-t-il avertissant qu'"il n'y aura pas de changement d'horaire ni de remplaçant".
Stéphane Guillon n'est pas pour autant au chômage : il vient de signer pour une huitième saison sur Canal+ pour "Salut les Terriens", l'émission de Thierry Ardisson.
Le site de France Inter



3 commentaires:

Odile a dit…

J'ai mis tout ça aussi sur ma page Facebook, avec la vidéo de la dernière chronique de Stéphane Guillon. Il était bien pourtant, Jean Luc Hees, quand il présentait ses émissions... Il a pris une grosse tête invraisemblable et a surtout changé de copains... Même si je n'ai pas apprécié toutes les chroniques de Stéphane Guillon, ses interventions vont manquer aux matinales... d'autant plus que Demorand s'en va aussi.

Cildemer a dit…

C'est vraiment lamentable! Vivement 2012!

***
Bises*******

anne des ocreries a dit…

J'ai relayé sur mon facebook aussi, le Piaf a écrit un superbe billet sur son blog (son nouveau), et, vraiment, ça fait mal au coeur de voir France Inter devenir "la voix de son maître" ! je boycotte, donc, depuis déjà pas mal de temps - je le voyais venir....