mercredi 21 juillet 2010

Evolution


Comparaison 1958-2008 

Scène I: Michel doit aller dans la forêt après la classe, il montre à Jean son couteau avec lequel il pense se fabriquer un lance pierre.

Année 1958: Le directeur voit son couteau et lui demande où il l'a acheté pour aller s'en acheter un pareil.

Année 2008: L'école ferme, on appelle la gendarmerie, on emmène Michel en préventive. TF1 présente le cas aux informations en direct depuis la porte de l'école.

ScèneII : Discipline scolaire

Année 1958: Tu fais une bêtise en classe. Le prof t'en colle deux. En arrivant chez toi, ton père t'en recolle deux..

Année 2008: Tu fais une bêtise. Le prof te demande pardon.. Ton père te demande pardon et t'achète une moto..

Scène III : Franck et Marc se disputent et se flanquent quelques coups de poing
après la classe.

Année 1958: Les autres les encouragent, Marc gagne. Ils se serrent la main et ils sont copains pour toute la vie.
Année 2008: L'école ferme. TF1 proclame la violence scolaire, Le Figaro et le Parisien en font leur première page et écrivent 5 colonnes sur l'affaire.

Scène IV : Eric casse le pare brise d'une voiture du quartier.

Année 1958: son père sort le ceinturon et lui fait comprendre les choses.Eric fera plus attention la prochaine fois, grandit normalement,fait des études, va à la fac et devient un excellent homme d'affaire.

Année 2008: La police arrête le père d'Eric pour maltraitance sur un mineur. Eric rejoint une bande de délinquants. Le psy arrive à convaincre sa sœur, que son père abusait d'elle pour le mettre en prison.

Scène V: Jean tombe en pleine course à pied se blesse au genou et pleure. Sa prof Jocelyne le rejoint,le prend dans ses bras pour le réconforter.

Année 1958: En deux minutes Jean va beaucoup mieux et continue la course.

Année 2008: Jocelyne est accusée de perversion sur mineuret se retrouve au chômage et s'affronte à 3 ans de prison. Jean va de thérapie en thérapie pendant 5 ans. Ses parents demandent des dommages et intérêts à l'école pour négligence
et à la prof pour traumatisme émotionnel. Ils gagnent les deux procès..
La prof au chômage et endettée, se suicide en se jetant du haut d'un immeuble

2 commentaires:

Odile a dit…

Années 60 : La guerre des boutons

Années 2000 : Assassins, La haine, La journée de la jupe, Entre les murs...

christian.zennaro a dit…

J'adore, comme disaient les anciens qui ont souffert "Ha, une bonne guerre ne leur ferait pas de mal a ces jeunes cons" ;-).
Je ne suis pas nostalgique de la guerre bien-sur, mais des années 50 60, sur !