samedi 25 décembre 2010

Décembre - semaine 3 - jour 5 - courrier du coeur


L’hiver n’est pas bâtard,
S’il ne vient tôt, il vient tard.


Vivons ma Lesbie, et aimons-nous ! Et tous les murmures des vieillards irascibles, n’en tenons aucun compte. Les soleils ont ce pouvoir de mourir et de renaître. Nous, notre brève lumière ne s’éteint qu’une seule  fois et nous nous endormons dans une nuit éternelle. Donne-moi mille baisers, puis cent, puis mille, puis cent encore, puis mille autres, et puis encore cent de plus. Et puis, après tant de milliers et de milliers de baisers échangés, nous embrouillerons les chiffres pour ne plus rien savoir et échapper à l’envie des méchants.

CATULLE
Afficher l'image en taille réelle


1 commentaire:

Michel dit Tonton Mitch' a dit…

Une fois nos passions satisfaites, nous comptons pour rien nos promesses et nos errements.
Catulle
Sacré Catulle