mercredi 5 janvier 2011

L'âme des poètes

La lune blanche
Luit dans les bois;
De chaque branche
Part une voix
Sous la ramée...

Ô bien-aimée!

L'étang reflète,
Profond miroir, 
La silhouette
Du saule noir
Où le vent pleure...

Rêvons, c'est l'heure.

Un vaste et tendre 
Apaisement
Semble descendre
Du firmament
Que l'astre irise...

C'est l'heure exquise.

VERLAINE






2 commentaires:

Enitram a dit…

Ah l'heure exquise !
Verlaine, Musset tu nous gâte en ce début d'année ! Soyons romantiques !!!!

almanachronique a dit…

C'est qu'on me reproche souvent d'être dans la lune...
P.