samedi 18 août 2012

Sombre avenir...




Celui de nos jambes:
Le sort futur de nos jambes inspire une profonde anxiété au professeur Emile Yung, de l'Université de Genève. Il prévoit, non sans douleur, que d'ici un millier d'années l'humanité aura perdu l'usage des ses membres inférieurs, et qu'ils ne seront plus que de vains ornements. Car les hommes marquent un éloignement de plus en plus grand pour la marche, bien que ce soit l'exercice physique essentiel.
C'est ainsi que la vapeur, l'électricité, les funiculaires, les tricycles, les bicycles ont entièrement changé l'aspect de la Suisse, où l'on ne voit plus personne employer ses moyens naturels de locomotion.
Chacun semble s'ingénier à marcher avec n'importe quoi, excepté avec ses jambes. Les générations futures verront des ballons dirigeables stationner aux fenêtres et des voitures électriques, rapides comme l'éclair, remplacer les fiacres somnolents. Ballons et voitures seront à si bon marché que chacun aura son propre véhicule. Et ce sera la fin.Nos jambes superflues deviendront faibles, rabougries, jusqu'à ce qu'enfin elles disparaissent entièrement. Nos bras au contraire, croîtront démesurément en force et en longueur. Telles sont les lois inexorables de l'évolution.
Espèrons que M. Yung exagère, car la vision de ce monde futur, peuplé par une race de cul-de-jatte, est vraiment une fort vilaine chose.

NOS LOISIRS - 2 décembre 1906

1 commentaire:

solveig a dit…

Déjà en 1906 !
Heureusement que le footing a permis de retrouver un peu de motricité ...