mercredi 5 septembre 2012

On revient de loin...


Le féminisme enregistre encore une victoire, une importante victoire; les femmes ont forcé la porte de l' Ecole Normale Supérieure. Une jeune fille a eu l'audace de se présenter au concours, dans la section des sciences, et elle a été reçue; et elle a été reçue première! Elle possède déjà le diplôme de licenciée, que n'ont pas encore ses futurs camarades; elle a écrit une "Etude sur l'hémolyse des globules sanguins par l'acide acétique" et, cependant, les journalistes assurent qu'elle est charmante. Les murs de la rue d'Ulm en frémissent; les traditions sont menacées. On ne se figure pas du premier coup ce qu'entraînent de changements l'introduction et la présence continuelle d'une jeune femme dans un cercle d'hommes, habitués à n'être que des hommes, et à vivre entre hommes selon les règles ou les manies établies par une longue suite de générations masculines. La femme passe pour essentiellement conservatrice; en réalité, depuis quelques années, elle a bouleversé pas mal de choses - pour le bien général.

NOS LOISIRS - 4 novembre 1906

4 commentaires:

anne des ocreries a dit…

Effarant ! et ce "et cependant elle est charmante", ça mérite le dépeçage du journaleux ! comme si une femme intelligente ne POUVAIT PAS être autre chose qu'une houri hommasse ! grrrrr......tu lis jamais d'un gars intelligent "et cependant il est charmant", hein !

almanachronique a dit…

Cool, Anne, Cool... C'était en 1906...
Remarque bien que si plus personne n'oserait écrire çà, je ne suis pas loin de croire que certains le pensent encore

☆•.¸.Mildred.¸.•☆ a dit…

Ah, ce que les hommes étaient charmants à cette époque-là!
Heureusement qu'il en subsiste quelques uns!
Mwaf mwaf mwaf! Je plaisante, bien sûr!
Et dire que lorsque les hommes sont machos la plupart du temps ce sont les femmes qui en sont responsables en les éduquant ou en participant à leur éducation!
Bon allez j'arrête, je vais mal me faire voir;o)

***
Belle journée et à bientôt, Alma****

almanachronique a dit…

Tu es hélas dans le vrai, Mildred: des femmes pourtant féministes ont éduqué leurs fils de manière à en faire de vrais machos... J'ai pas à chercher loin, c'est dans ma famille..ou alors... c'est génétique chez les mecs..