jeudi 23 janvier 2014

Mots d'auteurs



Tous les travaux que je n'aime pas sont ceux qui réclament de la patience. Pour écrire un livre il faut de la patience, et aussi pour apprivoiser un homme en état de sauvagerie, et pour raccommoder du linge usé, et pour trier les raisins de Corinthe destinés au plum-cake. Je n'aurai été ni bonne cuisinière, ni bonne épouse, et je coupe les ficelles la plupart du temps au lieu de dénouer les noeuds.

COLETTE (1873-1954), La Naissance du jour

1 commentaire:

Veronica B a dit…

Joli ce passage ... J'adore Colette et j'ai repris ce libre où l'on voit ses jardins ...