A vous, amis des contes, des légendes, des êtres et des lieux étranges; amis des jardins, des champs, des bois , des rivières ; amis des bêtes à poils, à plumes ou autrement faites ; amis de toutes choses vivantes, passées, présentes ou futures, je dédie cet almanach et ses deux petits frères: rvcontes et gdscendu.

Tantôt chronique, tantôt gazette, ils vous diront le saint du jour, son histoire et le temps qu’il vous offrira ; ils vous diront que faire au jardin et les légendes des arbres et des fleurs. Ils vous conteront ce qui s’est passé à la même date en d’autres temps. Ils vous donneront recettes de cuisines et d’élixirs plus ou moins magiques, sans oublier, poèmes, chansons, mots d’auteurs, histoires drôles et dictons… quelques extraits de livres aimés aussi et parfois les humeurs et indignations de la chroniqueuse.

Bref, fouillez, farfouillez, il y a une rubrique par jour de l’année. Puisse cet almanach faire de chacun de vos jours, un Bon Jour.

Et n'oubliez pas que l'Almanach a deux extensions: rvcontes.blogspot.fr où vous trouverez contes et légendes de tous temps et de tous pays et gdscendu.blogspot.fr consacré au jardinage et tout ce qui s'y rapporte.


Nous sommes tous dans la boue, mais certains d'entre nous regardent les étoiles.

Oscar WILDE(1854-1900), L'Eventail de Lady Windermere

mardi 13 mai 2014

Eurovision

Depuis 36ans, la France n'a pas gagné. Cette année, victoire! pour la première fois, la France est dernière...
De toute façon, premiere ou dernière tout ce qu'on peut entendre -si on a le courage d'y égarer ses oreilles-, dans ce concours, tout est de la daube!
Qu'est-il arrivé à la chanson?
Pour une fois (ou une fois de plus?), je vais la faire à la vieille conne qui trouve que tout était mieux "de son temps". J'évite, en principe, mais....
Prenons la "chanson populaire" que j'aime tant. J'en connais plein dont certaines datent de mon arrière grand-mère ou même de bien des siècles avant elle. Dans l'atelier des modistes où j'ai grandi, on écoutait la radio tout en travaillant et on chantait aussi. 
Ma tante préférée avait une jolie voix; elle aimait l'opérette et, durant de longs après-midi pluvieux, on jouait au rami, en chantant.
Après, je suis devenue snob et je levais un nez dédaigneux sur la chanson française de ce temps, mes distinguées oreilles ne supportant que des paroles anglophones souvent supportées par des mélodies agréables à fredonner. La chanson française ou d'ailleurs, qu'on reprenait en choeur était donc conviviale (j'ai horreur de ce mot, mais bon... aucun autre ne vient me chatouiller l'esprit, on va donc faire avec). La chanson rassemblait celles et ceux qui chantaient juste et les autres qui chantaient faux, avec la même bonhomie.
Des nostalgiques, de vieux fans des sixties remontent en scène pour nous faire souvenir de tubes qui, finalement n'étaient pas si mal que ça. Des airs sur lesquels on a envie de danser, des airs qu'on a envie de siffler, qu'on fredonne tout au long de la journée, qui font remonter les souvenirs... 
Comme je n'aime pas trop la nostalgie, les retours en arrière, je cherche vainement dans le répertoire actuel, un air, des paroles à reprendre pour répondre aux merles siffleurs de mon jardin... où sont-ils?
Probablement dans les play-lists qui se font entendre uniquement de qui a les écouteurs aux oreilles. La chanson  ne se partage plus, la chanson est devenu un plaisir solitaire, la chanson est onaniste...
Elle fait aussi bien peut-être puisque celui qui la chantait dans la rue sur son échafaudage ou son vélo, celui qui chantait ou sifflait pour se donner du coeur à l'ouvrage ... ou au passage de quelque jolie fille pourrait tout aussi bien être accusé de harcèlement sexuel par l'interpellée... et qui aurait bien tort d'ailleurs ignorante qu'elle est du temps qui tout naturellement vient à bout de ce désagrément.

4 commentaires:

Marité a dit…

Tout est vrai...
Nous sommes en train de déménager la maison de ma belle-mère et nous avons retrouvé un tas de cahiers de chants (des années 40) écrits à la plume... que les anciens devaient sortir pour chanter tous ensemble lors de repas festifs !!!
GROS BECS

claude a dit…

Merci Pomme pour ce beau texte sur la chanson française en voie de disparition, inéluctable je le crains.
Mais, c'est vrai que je suis un éternel pessimiste.
Pour l'instant profitons encore de moments enchanteurs, je vous offre ma gagnante de mon Eurovision de la Chanson :

https://www.youtube.com/watch?v=kblqVqHt-X4&list=LLnDRrFZYG3COcdIplKSumPQ&index=2

LOU a dit…

Ne pleure pas Jeannette...
Nous te mari e rons
Nous te mari heureux on...
:)
Voilà un p'tit air... :)))))))))))))

LOU a dit…

Ben tu sais, j'en ai connu des Maria-Suzanna, lorsque j'étais à l'école de Lure, de mystérieux enfants venaient dans ma classe quelques jours, puis ffutttt repartaient. Ils arrivaient avec le cirque qui s'installaient sur la place et pfffuit repartaient. Ils étaient au fond de la classe près du poêle. Petits fantômes dans ma mémoire...