mardi 27 mai 2014

Lire et relire- Printemps au parking (5)

Et pourtant, tout de même, enfin, mettons les choses au pire, supposons que je m’intéresse pour de bon à la médecine : comment j’aurais pu m’en apercevoir sans le plus grand des hasards, et criminel en plus ? Sans mon délit de fugue je l’ignorais toute ma vie. Bon, ce n’est pas vraiment le cas, mais, autre question : combien d’autres choses existent que j’ignore qu’elles m’intéresseraient et que j’ignorerai toujours à moins d’une révélation miraculeuse ? Car non seulement – ça va être coton comme chaque fois que j’essaye de penser mais j’y vais – j’ignore qu’elles m’intéresseraient mais j’ignore qu’elles existent, et, en plus, j’ignore qu’il existe une espèce-de-choses-comme-çà (bon, maintenant je ne l’ignore plus je viens de l’apprendre par hasard c’est déjà un point), mettons les choses A.
            Alors il y a les choses A quelque part, qui sont juste ce qu’il me faut, et je ne peux pas aller les chercher parce que je ne sais pas qu’elles existent. Moi j’ai les choses B, qui sont chiantes, et démerde-toi. Ah c’est commode ! Je suis enfoncé dans une purée d’ignorance. Ma tête me sert à peu près autant que si j’avais un champ à labourer et un fer à repasser. Un tas de foin à rentrer et une aiguille. La mer à boire et une passoire. Une fusée à expédier et une lance-pierre. Ce qu’il faudrait c’est refaire toute la planète autour de moi. Ou, comme nous l’avions parfaitement trouvé dans notre jeune temps en faire des neuves ailleurs, ce qui prouve qu’on ne s’arrange pas en vieillissant ; car plus j’avance plus je m’y perds, c’est un vrai fourré. L’ennui final c’est que je ne suis pas intelligent. Ce fut ma conclusion après ma première tentative d’étude volontaire de ma vie.
            Quant à leur physiologie du cerveau, rien là-dedans qui apprenne comment devenir intelligent. Dans aucun Tome. C’est pourtant important. Comment devenir  idiot oui (le chien) ;mais pas comment devenir intelligent. Si je courais les bibliothèques c’est pourtant par là qu’il faudrait que je commence, sinon ça ne me profiterait pas. Merde, on ne nous apprend rien qui puisse vraiment servir.
            La fille rangeait son fourbi. Je l’avais presque oubliée, j’ai une tendance à sombrer corps et biens dans ce qui est sous mon nez, prenez le présent et oubliez le reste. Il était clair que j’étais autorisé à l’aider dans le transport des Tomes….

Christiane ROCHEFORT

Aucun commentaire: