vendredi 14 novembre 2014

Sautons, joyeux cabris!

Le président de la Commission européenne,
Jean-Claude Juncker,
déstabilisé par les révélations
sur un vaste système d'évasion fiscale
lorsqu'il était Premier ministre du Luxembourg,
a contre-attaqué mercredi
en démentant tout «conflit d'intérêts»
et en promettant un sursaut
dans la lutte contre ce phénomène







Aucun commentaire: