lundi 9 février 2015

Sur les biens mal acquis

...................................
Muses, accordez-moi la fortune et la gloire!
..........................................
La richesse me plaît, mais quand aucune noire 
Action n'amassa des biens alors honteux.
Les dons venus du ciel sont complets et sont sûrs;
Ils demeurent. Mais quand, iniques, brutaux, durs, 
Les hommes par la force arrachent bassement
Ces mêmes biens, on voit venir le châtiment.
Ces trésors, ces succès sont mêlés de débâcle;
Ainsi le feu, d'abord plaisant, brillant à l'oeil, 
Grandit soudainement, portant ruine et deuil.
Car tout excès sauvage est de peu de durée.
Les nuages noircissant la voûte azurée
Par l'ouragan d'en -haut sont chassés brusquement;
Et la moisson périt, et la mer se courrouce,
Puis, l'orage passé, la terre grasse et douce
S'étale de nouveau sous le ciel éclairci.
Et la noire nuée a disparu. Ainsi, 
Zeus se venge, et rétablit l'ordre. Mais sans hâte;
Il n'a pas comme nous à se presser. Il mate
Et punit sûrement. Aujourd'hui, ou demain, 
Ou plus tard, l'homme injuste expire sous sa main.
Et si, pourtant, le misérable par miracle
Echappe à son destin, la rétribution
Est pour ses fils, ou pour la génération
Qui suit, car l'innocent paie alors pour le crime....

SOLON (VII°-VI° av.JC) traduction Marguerite Yourcenar

Aucun commentaire: