vendredi 26 juin 2009

Rimes sans raison




N’importe quoi

La mamie dit au géant rose
Hé, vieil indien, qu’est ce qu’on rigole
Quand on peut penser à aut’ chose
Qu’au pognon et à la bagnole.
Allons-nous en dans la verdure
Il est grand temps de s’éclater
Puisque les belles années ne durent
Que le temps de quelques étés…
Ah, dit la cousine écossaise
Je voudrais aller avec vous
Mais on m’attend au Père Lachaise
On a fait pour moi un grand trou
Avant d’y plonger toute entière
J’aimerais encore respirer
Les lilas et les primevères
Voir le vent caresser les blés…
Vous avez le temps dit Borniol
Je dois rectifier ma tenue,
Je ne trouve pas de faux-col
Mon bouton de manchette est perdu
Amusez-vous dans la nature
La dame en noir qui nous attend
Tout au bout de l’avenue
Patientera bien jusqu’au printemps.

2 commentaires:

anne des ocreries a dit…

J'aime ce petit baguenaudage primesautier avec la Camarde...

Carole a dit…

moi aussi ! :) :) très élégant Pomme !