A vous, amis des contes, des légendes, des êtres et des lieux étranges; amis des jardins, des champs, des bois , des rivières ; amis des bêtes à poils, à plumes ou autrement faites ; amis de toutes choses vivantes, passées, présentes ou futures, je dédie cet almanach et ses deux petits frères: rvcontes et gdscendu.

Tantôt chronique, tantôt gazette, ils vous diront le saint du jour, son histoire et le temps qu’il vous offrira ; ils vous diront que faire au jardin et les légendes des arbres et des fleurs. Ils vous conteront ce qui s’est passé à la même date en d’autres temps. Ils vous donneront recettes de cuisines et d’élixirs plus ou moins magiques, sans oublier, poèmes, chansons, mots d’auteurs, histoires drôles et dictons… quelques extraits de livres aimés aussi et parfois les humeurs et indignations de la chroniqueuse.

Bref, fouillez, farfouillez, il y a une rubrique par jour de l’année. Puisse cet almanach faire de chacun de vos jours, un Bon Jour.

Et n'oubliez pas que l'Almanach a deux extensions: rvcontes.blogspot.fr où vous trouverez contes et légendes de tous temps et de tous pays et gdscendu.blogspot.fr consacré au jardinage et tout ce qui s'y rapporte.

Génie


Résultat de recherche d'images pour "héros"
Deviendrai-je le héros de ma propre vie, ou bien cette place sera-t-elle occupée par quelque autre?

DICKENS (1812-1870), Souvenirs intimes de Davis Copperfield

mercredi 1 avril 2015

Chez moi..

Chez moi, dit la petite fille
On élève un éléphant.
Le dimanche son oeil brille
Résultat de recherche d'images pour "affiche poulbot"Quand Papa le peint en blanc.

Chez moi, dit le petit garçon
On élève une tortue.
Elle chante des chansons
En latin et en laitue.

Chez moi, dit la petite fille
Notre vaisselle est en or.
Quand on mange des lentilles
On croit manger un trésor.

Chez moi, dit le petit garçon
Nous avons une soupière
Qui vient tout droit de Soissons
Quand Clovis était notaire.

Chez moi, dit la petite fille
Ma grand-mère a cent mille ans
Elle joue encore aux billes
Tout en se curant les dents.

Chez moi, dit le petit garçon
Mon grand-père a une barbe
Pleine pleine de pinsons
Qui empeste la rhubarbe.

Chez moi, dit la petite fille
Il y a trois cheminées
Et lorsque le feu pétille
On a chaud de trois côtés.

Chez moi, dit le petit garçon
Passe un train tous les minuits.
Au réveil mon caleçon
Est tout barbouillé de suie.

Chez moi, dit la petite fille
Le Pape vient se confesser.
Il boit de la camomille
Une fois qu'on l'a fessé.

Chez moi, dit le petit garçon
Vit un empereur chinois.
Il dort sur le paillasson
Aussi bien qu'un Iroquois.

Iroquois! dit la petite fille,
Tu veux te moquer de moi!
Si je trouve mon aiguille
Je vais te piquer le doigt!

Ce que c'est d'être une fille
Répond le petit garçon
Tu es bête comme une anguille
Bête comme un saucisson.

C'est moi qu'ai pris la Bastille
Quand t'étais dans les oignons.
Mais à une telle quille
Je n'en dirai pas plus long!

René de Obaldia - Innocentines

mardi 31 mars 2015

L'âme des poètes


Le condamné à mort

Pardonnez-moi, mon Dieu, parce que j'ai péché!
Les larmes de ma voix, ma fièvre, ma souffrance,
Le mal de m'envoler du beau pays de France,
N'est-ce assez, mon Seigneur, pour aller me coucher
Trébuchant d'espérance

Dans vos bras embaumés, dans vos châteaux de neige!
Seigneur des lieux obscurs, je sais encore prier.
C'est moi, mon père, un jour, qui me suis écrié:
Gloire au plus haut du ciel au dieu qui me protège,
Hermès au tendre pied!

Je demande à la mort la paix, les longs sommeils,
Le chant des séraphins, leurs parfums, leurs guirlandes,
Les angelots de laine en chaudes houppelandes,
Et j'espère des nuits sans lunes ni soleils
Sur d'immobiles landes.

GENET

lundi 30 mars 2015

LUSTUKRU!!

(C'est le cas de le dire...)


Au lieu de manger gloutonnement sa soupe, comme le font les enfants ordinaires, le jeune Johannes Gutenberg (1400-1468), qui était un génie, eut l'idée d'assembler habilement les petites pâtes à potage inventées deux siècles plus tôt par Ernesto Buitoni (1178-1253) et de s'en servir pour imprimer des livres.
CAVANNA, Almanach 1985



samedi 28 mars 2015

La photo du samedi



Les feuilles s'en vont, les feuilles reviennent.... L'écorce reste

Où en est le printemps chez AMARTIA et les autres...

vendredi 27 mars 2015

Journée de printemps

dix mille replis de montagnes enneigées je contemplais sans me lasser
la neige a fondu, les montagnes bleues sont tout aussi splendides
aujourd'hui, au sud du Fleuve nul bon peintre
sur une courte feuille de papier " le vieil homme qui n'en fait qu'à sa guise" les déplace dans son poème

LU-YU (1125-1210)

jeudi 26 mars 2015

Les recettes de cuisine de Tante Aquul par Fidèle GASTRO

La carotte râpée-

Prenez une asperge. Fermez-la aux deux bouts, surtout de chaque côté. Plongez-la dans l'eau bouillante. et retirez vite la main; ainsi ramolli, le fruit doit être moins dur. Découpez en fines lamelles à l'aide d'un coton-tige soigneusement acéré. Etirez à sec et profilez à chaud. Coupez dans le sens des aiguilles d'une montre. Présentez enfin en tas savamment négligé. Vous avez gagné: comme dès le départ, vous vous êtes trompé de légume, pour la carotte, c'est râpé.

Pierre DAC - L'Os à Moëlle- Almanach 1981.

mercredi 25 mars 2015

Fumer tue!

Résultat de recherche d'images pour "jean bart"On ne le dira jamais assez, la plupart des fumeurs risquent de "casser leur pipe",, même le fumeurs de havanes...
On raconte que le premier qui "cassa sa pipe " fut un acteur, un certain Mercier qui, au théâtre de la Gaîté - c'est pas gai- jouait  au début du siècle dernier, le rôle de Jean Bart. Pour avoir vraiment l'air d'un loup de mer, tel Popeye, il avait la pipe à la bouche... un succès!
S'ensuivit un grand nombre de représentations; l'acteur et sa pipe devinrent célèbres. Mais voilà qu'un triste soir, au milieu d'une réplique, la pipe tomba de la bouche de Mercier, lequel la suivit dans sa chute. Pensant qu'il s'était évanoui, on tenta de le ranimer; inutile, il était mort et la pipe était cassée.
Ce qui fit dire aux "titis parisiens" que Mercier avait cassé sa pipe pour de bon.
L'expression est restée

Gainsbourg et Deneuve - Dieu est un fumeur de havanes