jeudi 2 juillet 2009

Rimes sans raison



Les pieds au frais dans la rosée,
Le rossignol vient de se taire.
Le soleil qui va se lever
Dessine à l’est un épervier
De branches d’ombre sur ciel orange.
Les merles prennent le relais,
Ca sent la rose et la lavande,
C’est l’éveil du jardin d'été.

PP

2 commentaires:

anne des ocreries a dit…

ça y est, j'ai fermé les yeux, et j'y suis...

Carole a dit…

oui, ça donne envie !