A vous, amis des contes, des légendes, des êtres et des lieux étranges; amis des jardins, des champs, des bois , des rivières ; amis des bêtes à poils, à plumes ou autrement faites ; amis de toutes choses vivantes, passées, présentes ou futures, je dédie cet almanach et ses deux petits frères: auboisdesbiches et gdscendu.

Tantôt chronique, tantôt gazette, ils vous diront le saint du jour, son histoire et le temps qu’il vous offrira ; ils vous diront que faire au jardin et les légendes des arbres et des fleurs. Ils vous conteront ce qui s’est passé à la même date en d’autres temps. Ils vous donneront recettes de cuisines et d’élixirs plus ou moins magiques, sans oublier, poèmes, chansons, mots d’auteurs, histoires drôles et dictons… quelques extraits de livres aimés aussi et parfois les humeurs et indignations de la chroniqueuse.

Bref, fouillez, farfouillez, il y a une rubrique par jour de l’année. Puisse cet almanach faire de chacun de vos jours, un Bon Jour.

Et n'oubliez pas que l'Almanach a deux extensions: rvcontes.blogspot.fr où vous trouverez contes et légendes de tous temps et de tous pays et gdscendu.blogspot.fr consacré au jardinage et tout ce qui s'y rapporte.

dimanche 28 mars 2010

Chers amis mécréants...

En réponse à vos commentaires, je persiste et signe.
Je n'accorde pas assez de valeur à un "sacrement" qu'on m'a administré peut-être uniquement parce que la cérémonie générait une fête de famille, pour me donner la peine de m'en défaire.

Mais ce baptême m'a valu ensuite une instruction religieuse au cours de laquelle on m'a appris que "Dieu est Amour". Or, dans ce cas, Dieu est Eros. Eros la force vitale, le dieu qui fait mouvoir les hommes.
 Eros n'est pas Cupidon, l'enfant d'Arès et d'Aphrodite; il est issu du chaos primitif en même temps que Gaïa, la Terre. D'autres croyances le font naître de l'oeuf primordial engendré par Nyx, la Nuit. Il existe encore bien d'autres légendes sur la naissance de l'Amour. Pas l'amour éphémère et fragile d'un homme pour une femme, mais la force vitale qui engendre la création.
Sans amour, pas de vie, pas de beauté, pas de joie. Qu'on le nomme Eros ou Jehovah, il est le dieu auquel je crois et qui n'a besoin ni de prêtres ni d'Eglise. On le célèbre en regardant se lever le soleil ou par un beau clair de lune, en guettant les étoiles filantes, en cherchant dans le ciel la Voie Lactée ou la Grande Ourse; en attendant l'éclosion d'une rose; en racontant l'histoire qui fait sourire un enfant; en respirant l'odeur du foin coupé, en voyant le chat s'étirer et le jeune chien qui joue avec n'importe quoi, en trouvant un ami qu'on n'attendait pas... on peut le célébrer à chaque minute de la vie.
Nombre de papes, hideux ou pas, ont frotté leurs soutanes au dalles du Vatican ou d'Avignon, ont fait scandale ou inventé le calendrier; ils sont passés, ils étaient mortels. Eros-Dieu est toujours là.
P.)

3 commentaires:

anne des ocreries a dit…

Pas mal vu, et je respecte complètement tes choix et tes croyances !

P a dit…

Tout est là, Anne: respecter les choix et les croyances. C'est aussi respecter l'autre.
Ce sont les missionnaires et les prêcheurs qui font les athées.
P.

Enitram a dit…

Très joli billet, j'aime bien cette histoire là et c'est chacun qui voit midi à sa porte !
Bon dimanche