A vous, amis des contes, des légendes, des êtres et des lieux étranges; amis des jardins, des champs, des bois , des rivières ; amis des bêtes à poils, à plumes ou autrement faites ; amis de toutes choses vivantes, passées, présentes ou futures, je dédie cet almanach et ses deux petits frères: auboisdesbiches et gdscendu.

Tantôt chronique, tantôt gazette, ils vous diront le saint du jour, son histoire et le temps qu’il vous offrira ; ils vous diront que faire au jardin et les légendes des arbres et des fleurs. Ils vous conteront ce qui s’est passé à la même date en d’autres temps. Ils vous donneront recettes de cuisines et d’élixirs plus ou moins magiques, sans oublier, poèmes, chansons, mots d’auteurs, histoires drôles et dictons… quelques extraits de livres aimés aussi et parfois les humeurs et indignations de la chroniqueuse.

Bref, fouillez, farfouillez, il y a une rubrique par jour de l’année. Puisse cet almanach faire de chacun de vos jours, un Bon Jour.

Et n'oubliez pas que l'Almanach a deux extensions: rvcontes.blogspot.fr où vous trouverez contes et légendes de tous temps et de tous pays et gdscendu.blogspot.fr consacré au jardinage et tout ce qui s'y rapporte.

samedi 27 mars 2010

Se faire débaptiser???

C'est sur un blog ami qu'est mentionnée cette question. Si je savais faire les liens, je vous y enverrais; comme je sais qu'il me lit, qu'il fasse ce lien s'il en a envie.
Je suis baptisée, ni contre mon gré, ni sans. Je n'avais alors pas l'âge d'exprimer mon opinion. Cependant la chronique familiale mentionne que je savais déjà parler et que le curé, confronté à mes commentaires a sobrement reproché à mes parents:
"C'est bien tard pour faire baptiser un enfant!"
Donc c'est fait et, si j'ai bien lu, les démarches à entreprendre pour essuyer de mon front l'eau lustrale, sont longues et fastidieuses; je ne les entreprendrai pas.
Si j'estime que la religion du Christ en vaut largement une autre, il y a longtemps que j'ai pris mes distances avec ses rites, institués au fil des siècles, sans toujours un grand respect des paroles de son fondateur.
En ce moment, j'en conviens, les pasteurs qui la conduisent ont tendance à ne pas vraiment distinguer les loups des agneaux (encore que là , je fais injure aux loups qui ... mais ceci est un autre débat). Le Vatican, couvre des prêtres pédophiles... c'est pas bien, c'est même très mal! Mais enfin, n'est -il pas d'usage que des institutions respectables telles que police, armée, justice, enseignement, santé... et autres, couvrent les exactions de leurs membres? Alors pourquoi pas l'Eglise, en notre monde hypocrite?
Qu'on laisse donc les prêtres se marier ou simplement forniquer, s'ils en ont besoin. Ils n'ont après tout fait voeu que de célibat et non de chasteté. Et comme disait l'abbé Pierre consulté sur cette question: qu'ils péchent puisque l'Eglise pardonne!
Comment par ailleurs une religion dont le dogme est amour peut-elle empêcher ses pasteurs d'aimer?
Toutes ces controverses, ce discrédit jeté sur une religion somme toute - si on excepte des crimes dont elle a fait repentance - assez tolérante, ce discrédit fait écran à la montée d'intégrismes autrement redoutables.
Là aussi, vraisemblablement, les paroles fondatrices sont dévoyées,  je pense à l'Islam religion plus jeune et partant plus vigoureuse. Si les femmes sont les premières à redouter ses effets, il n'est pas moins certain que là où les femmes sont opprimées, les hommes ne sont pas forcément plus libres ni plus heureux.
Alors réfléchissons un peu avant de nous indigner à tort et à travers, avant de renverser digues et barricades sans avoir prévu et mis en place les moyens de contenir les vagues.
Je suis baptisée, chrétienne et je le resterai, consciente des faiblesse de la communauté dont je suis membre.
C'est curieux... du temps où j'allais au catéchisme, on me parlait de "profession de foi" et je n'avais pas la moindre idée de ce que cela signifiait. Eh bien, voilà! cette profession de foi formulée à douze ans, mécaniquement, je la fais aujourd'hui en toute conscience.
Comment renier une religion qui a inspiré tant d'oeuvres d'art, tant de musique, tant de beauté!
Qu'elle ne soit pas irréprochable, qu'elle ait des failles aux dimensions d'un précipice me la rend plus proche; elle est comme nous, avec ses tares et ses forces... elle est humaine!

Et sur le sujet qui a motivé ce billet, vous pouvez lire ou relire, de Montherlant: La Ville dont le Prince est un Enfant.

P.

8 commentaires:

Clara a dit…

« Si je savais faire les liens, je vous y enverrais; comme je sais qu'il me lit, qu'il fasse ce lien s'il en a envie. »

Il vous suffit d’aller sur la page : http://atheisme.free.fr/Themes/Debaptisation.htm


« les démarches à entreprendre pour essuyer de mon front l'eau lustrale, sont longues et fastidieuses »

les démarches sont simples et rapides


« n'est -il pas d'usage que des institutions respectables »

n'est -il pas d'usage que des institutions pas toujours très respectables


« la religion du Christ en vaut largement une autre »

La religion du christ ne vaut pas plus qu’une autre


« Dont le dogme est amour »

????????

Une religion conduit toujours ses brebis au précipice.

Pour ce qui est des cathos, leur pape est un hideux personnage, qui ne représente en aucun cas « ses fidèles ».

Les plus actifs d’entre eux agissent concrètement dans des associations caritatives partout dans le monde et ne perdent pas de temps à « philosopher.

Ils agissent « ici et maintenant ».

Et les sentiments qui les font agir n’ont rien à voir avec la papauté, il s’agit de fraternité humaine tout simplement.

P a dit…

Je sais Claude, la page est dans mes favoris, mais je ne suis pas athée, encore moins renégate.
Je n'ai pas changé mon cheval parce qu'il était boiteux, je me suis accommodée de ses boiteries.
Et encore une fois... qui a dit ; "Nous sommes tous frères" et "aimez-vous le uns les autres"???
"Ce que vous faites à un de ces petits, c'est à moi que vous le faites".
il y a de belles choses dans les religions... je ne dis pas bigoterie ni fanatisme.
On peut aussi agir ET philosopher; on n'est pas forcé d'aller creuser des puits au Sahel; de petits actes, quotidiens quand l'occasion se présente, des pensées positives, un sourire comme ça, pour rien, ça peut aider à faire tourner le monde à l'endroit.
Et puis, Claude, vous savez bien que sur le fond, nous sommes d'accord..
P.)))

anne des ocreries a dit…

bin mince, Pomme, j'avais mis un com, ça ne l'a pas pris ? Je ne t'ai pas froissée au moins ?

P a dit…

J'ai pas eu le com, donc je ne suis pas froissée et aussi, je t'aime parce que tu dis les choses comme tu les penses, même si nous ne sommes pas du même avis.
Alors tu peux le renvoyer...
kisses
P.

anne des ocreries a dit…

Bien, donc je disais que moi, l'Eglise, je ne lui ai rien demandé, on m'a catapultée dedans sans me demander mon avis, et je ne peux en tenir rigueur aux miens, ils pensaient bien faire. Mais, je n'ai pas la foi, et ne "crois" pas.
En outre, pour moi, il ne faut pas confondre foi et religion, non plus. Donc, si je voulais me mettre en accord avec mon éthique personnelle, je sortirai de l'Eglise, où je ne suis pas à ma place. Mais pas tant que la génération du dessus est en vie, parce que ce serait les choquer ou les chagriner, ils ne peuvent pas, étant de leur époque, mesurer tout le chemin qui a été le mien ; et puis, nous n'avons pas les mêmes lectures....par politesse envers eux autant que par flemmardise, je lambine, mais un jour, oui, je pense que je vais me préoccuper de cela.
Voilà.
Par contre, je n'ai rien à dire au sujet de la foi des autres. Cela se respecte, totalement. Tant que les autres ne rétendent pas m'imposer de vivre selon les diktats de leurs dogmes, et leur "morale". Ce qui, je m'empresse de le dire, n'est pas ton cas. Toi, cela t'éclaire, et je crois que ce qui nous rapproche, c'est que chacune vit selon ses propres convictions, non selon des "convenances" arbitrairement édictées.

anne des ocreries a dit…

ah, et pendant que j'y pense : Montherlant, je l'ai lu quand j'avais 14 ans, parce que lire Montherlant ça faisait "sulfureux", comme lecture, avec des relents de scandale.......et les grandes personnes s'exclamaient en me voyant ça dans les mains, hihihihi !

Enitram a dit…

Et puis il y a eu et ecore les guerres de religions! Est-il pardonnable de tuer son prochain au nom de la religion?

P a dit…

Non, Eni, non... mais le Christ n'a jamais incité à la violence ni au meurtre... ensuite ce qu'à fait l'Eglise pour des raisons politiques c'est autre chose...

P.