jeudi 22 juillet 2010

Je vous envoie un bouquet que ma main
Vient de trier de ces fleurs épanies;
Qui ne les eust à ce vespres cueillies,
Chutes à terre elles fussent demain;

Cela vous soit un exemple certain
Que vos beautés, bien qu'elles soient fleuries,
En peu de temps cherront toutes flétries,
Et, comme fleurs, périront tout soudain.

Le temps s'en va, le temps s'en va, ma dame,
non pas le temps, mais nous nous en allons,
Et tost seront étendus sous la lame.

Et des amours desquelles nous parlons
Quand serons morts, n'en sera plus nouvelle.
Pource aimez-moi, cependant qu'estes belle.

RONSARD


Agrippa d'Aubigné , plus galant disait lui qu' "une rose d'automne est plus qu'une autre exquise",
aussi,  vive l'amour...il n'y a pas de temps perdu!



1 commentaire:

Jigé a dit…

Chère Pomme, il faut que je te le dise: ton blog est tout simplement magnifique.

Couleurs, arr.-plan, images, articles: tout concourt au délices des yeux.

J'y ai passé un merveilleux moment.
JG