mercredi 21 mars 2012

Le Carême

Poussière de Mars 
Rend le troupeau plein de gloire.

LE CAREME 

  La deuxième semaine de mars passée, on commence à regarder le ciel. Les derniers jours d'hiver semblent bien longs. Surtout si le temps est mauvais car on dit qu’il le restera encore pendant six semaines. 
Les gens de l’Est observent la fumée : si elle s’étend en nappes, les récoltes seront bonnes ; si elle est droite ou dispersée, ils craignent une mauvaise année et des maladies pour hommes et bêtes. Pour éviter ces calamités, les Francs Comtois font leurs fumiers le jour du Mardi Gras, ce qui préserve le bétail d’au moins sept maladies. 
Pendant la nuit du Mardi Gras au Mercredi des Cendres, inutile de chercher votre chat ; il est au sabbat. 
Si vous avez semé du chanvre, selon que vous le voulez court ou long, choisissez la taille de la dernière personne qui quêtera à la messe. 
Le 12 mars, on a fêté St Paul :
 « De saint Paul la claire journée
Dénote une bonne année. 
S’il y a des brouillards 
Mortalité de toutes parts. »  

Le jour de la fête de l’Ane, les Chartrains déguisés en Centaures et leurs épouses en Bacchantes tireront le char de Bacchus jusque dans la cathédrale. Ils précéderont Aliboron, suivi d’un cortège d’humains costumés en animaux. Les enfants comme de coutume feront sans se faire prier le plus de bruit possible. Les mauvais esprits dérangés ne seront peut-être pas seuls à s’enfuir.
Puisqu’en mars commence le Carême, imposé par l’Eglise dès le 3° siècle, et qui durait alors 46 jours, de Mardi Gras jusque Pâques, il est temps de se conformer à quelques judicieux principes. N’oublions pas que même les oiseaux Franc-Comtois jeûnent le mercredi des Cendres. Il faudra tout d’abord cesser de faire la lessive dès la semaine précédente au risque de provoquer la mort d’un proche. Il vaut mieux, également, éviter de coudre pendant cette période car les souris mangeraient le fil et tout serait à recommencer. Ensuite, faire le jour du Mardi-Gras un bouillon qui répandu autour de la maison, éloignera les serpents et fera taire les grenouilles. Le premier jour du carême en asperger les maisons avec un rameau de buis bénit ; pour les grenouilles répandre ce bouillon dans les fossés et dans les mares. Pour tenir le renard à distance des poules, répandre du bouillon d’andouille autour du poulailler. Jeté au sol et au plafond, il éloigne les insectes. En verser au pied des vignes et des arbres fruitiers favorise la production de fruits (prononcer distinctement : « Souviens-toi du bouillon de Mardi-Gras »).
Les anglais (et leur étrange cuisine) plongent une bague dans le bouillon ; elle porte chance à celui qui la trouve s’il ne s’étrangle pas en l’avalant. Se marier pendant le Carême est déconseillé ; les enfants nés de cette union seraient chétifs. En Irlande, la première nuit de Carême, les âmes du Purgatoire sont autorisées à sortir ; ayez l’obligeance avant de vous coucher de leur laisser du feu et des sièges.
Les enfants Alsaciens nés pendant le carême sont parfois somnambules ; chaque fois que sonne l’Angélus, ils peuvent voir les mauvais esprits et reconnaître les sorciers. Chanter l’alléluia fait pleurer la Sainte Vierge (Et le siffler donc !) Le premier dimanche de Carême, la Fête des Brandons est une survivance du culte solaire et de celui de Cérès. On allume des flambeaux de paille, on fait des feux de joie et on danse. On peut promener des flambeaux dans les vergers dans l’espoir éloigner les nuisibles et les vers, et aussi d’avoir une bonne récolte. Faire de même dans les champs pour les protéger de l’ivraie et de la nielle. S’il vente ce dimanche là, il ventera toute l’année ; le vent sera le vent dominant des mois suivants ; s’il pleut, il pleuvra tous les dimanches de l’année. A la fin du Carême ne refusez jamais d’offrir une collation à qui vous la demande ; vous auriez faim pour tout le reste de l’année. En mars, c’est la fin de l’hiver et c’est aussi bien souvent la fin des provisions et le début des famines. 

1 commentaire:

solveig a dit…

Joli billet.
J'ai abondamment fait pleurer la sainte vierge, en sifflant comme un pinson, au grand désespoir de ma pauvre mère.
Bonne journée.