A vous, amis des contes, des légendes, des êtres et des lieux étranges; amis des jardins, des champs, des bois , des rivières ; amis des bêtes à poils, à plumes ou autrement faites ; amis de toutes choses vivantes, passées, présentes ou futures, je dédie cet almanach et ses deux petits frères: auboisdesbiches et gdscendu.

Tantôt chronique, tantôt gazette, ils vous diront le saint du jour, son histoire et le temps qu’il vous offrira ; ils vous diront que faire au jardin et les légendes des arbres et des fleurs. Ils vous conteront ce qui s’est passé à la même date en d’autres temps. Ils vous donneront recettes de cuisines et d’élixirs plus ou moins magiques, sans oublier, poèmes, chansons, mots d’auteurs, histoires drôles et dictons… quelques extraits de livres aimés aussi et parfois les humeurs et indignations de la chroniqueuse.

Bref, fouillez, farfouillez, il y a une rubrique par jour de l’année. Puisse cet almanach faire de chacun de vos jours, un Bon Jour.

Et n'oubliez pas que l'Almanach a deux extensions: rvcontes.blogspot.fr où vous trouverez contes et légendes de tous temps et de tous pays et gdscendu.blogspot.fr consacré au jardinage et tout ce qui s'y rapporte.

vendredi 18 janvier 2013

Naufrage.?




« La vieillesse est un naufrage » me disait hier un vieux copain qui gémissait sur les divers maux dont les années l'ont accablé. Pur produit de son imagination; il n'a pas tant changé. Si l'extérieur est légèrement endommagé, l'intérieur est intact et n'est-ce pas ce qui compte?. 
Dans son cas, l'avarie est légère, mais j'ai chaque jour sous les yeux la preuve que cette parole parfois, ne manque pas de vérité.
Je l'avais attribuée à Françoise Giroud parlant d'elle-même (qui navigait encore pas si mal), mais en fait elle l'avait reprise de Charles de Gaulle à propos de Pétain.  Et il faut bien dire que l’honneur du glorieux vainqueur de Verdun s’était bel et bien brisé contre les récifs de 39/44.
Donc quand l'embarcation fait eau de toute part, il faut colmater ; mais colmater d'une façon naturelle et  avec une grande  prudence dans le choix des moyens.
Vieillir oui, mais vieillir bien; en évitant autant que possible décrépitude et sénilité, sans pour autant tomber dans le travers de vouloir « faire jeune » à n’importe quel prix et à grand renfort de divers produits plus ou moins douteux et surtout indisciplinés. Car il faut savoir, au cas où certaines  (et même certains parfois) seraient tentés, que collagène et botox n’en font qu’à leur tête : une fois injectés, ils vont où ils veulent et pas où on leur dit d’aller.
D’où ces lèvres étranges ; ces pommettes incongrues qui semblent provenir d’un autre visage. Et puis, tout de même, aussi réussi que soit le ravalement, trois choses sont irréparables et dénoncent sans pitié l’âge qu’on voudrait dissimuler : le cou, le décolleté et les mains qui sont comme trois fiches d’état-civil affichées au grand jour.
Dans un naufrage, il n'existe que deux solutions: couler ou nager. Nager dans le sens du courant est moins fatigant que lutter contre les vagues.
Alma

3 commentaires:

anne des ocreries a dit…

Absolument d'accord ! et puis, un monument historique, c'est culturellement une plus-value. ;-)

P a dit…

Euuuhhh!!!
Si c'est moi le "monument historique",
je suis pas certaine d'être flattée....;o)

NiNa-Lou a dit…

Belle plaidoirie pour le «bien vieillir», Alma-Pomme !!! La jeunesse de l' esprit se reflète souvent dans le regard et sur les traits...
Je passais tee souhaiter une belle année 2013, toute pleine de santé, d' amour et d' harmonie pour toi et tous ceux qui te sont !
Bises,à bientôt...
NiNa-Lou