dimanche 8 mars 2015

L'âme des poètes


Pourquoi courez-vous tant, inutiles pensées,
Après un bien perdu qui ne peut revenir?
Quoi! ne savez-vous pas, chimères insensées,
Que d'un plaisir perdu triste est le souvenir?

DURAND

Aucun commentaire: