A vous, amis des contes, des légendes, des êtres et des lieux étranges; amis des jardins, des champs, des bois , des rivières ; amis des bêtes à poils, à plumes ou autrement faites ; amis de toutes choses vivantes, passées, présentes ou futures, je dédie cet almanach et ses deux petits frères: auboisdesbiches et gdscendu.

Tantôt chronique, tantôt gazette, ils vous diront le saint du jour, son histoire et le temps qu’il vous offrira ; ils vous diront que faire au jardin et les légendes des arbres et des fleurs. Ils vous conteront ce qui s’est passé à la même date en d’autres temps. Ils vous donneront recettes de cuisines et d’élixirs plus ou moins magiques, sans oublier, poèmes, chansons, mots d’auteurs, histoires drôles et dictons… quelques extraits de livres aimés aussi et parfois les humeurs et indignations de la chroniqueuse.

Bref, fouillez, farfouillez, il y a une rubrique par jour de l’année. Puisse cet almanach faire de chacun de vos jours, un Bon Jour.

Et n'oubliez pas que l'Almanach a deux extensions: rvcontes.blogspot.fr où vous trouverez contes et légendes de tous temps et de tous pays et gdscendu.blogspot.fr consacré au jardinage et tout ce qui s'y rapporte.

mardi 10 janvier 2012

Joyeux baby-boomer's




Depuis qu’ils sont en retraite, on ne sait plus que faire pour les distraire.
Récemment, d’ingénieux tours opérators, ont inventé pour eux des vacances d’un genre inédit, sur un de ces monuments maritimes dont on peine à imaginer la taille, tant qu’on ne s’est pas trouvé au pied de l’un d’eux.
Le premier que j’ai vu était à quai à Malte, sur le front de mer où j’allais chaque jour déjeuner au soleil. J’ai cru tout d’abord qu’on avait construit dans la nuit une « barre » de douze étages… ou , comme ce n’était guère possible, que je m’étais trompée de port. Malte est assez biscornu comme endroit et moi-même distraite dans des proportions semblables.
Mais non, c’était bien un paquebot, déversant et aspirant des rangées de touristes qui, vus du haut des remparts, singeaient assez bien des fourmis… Bref…
PP

C’est bien sur une de ces horreurs flottantes qu’on  embarque parfois, pour une « croisière musicale », tout une fourmilière de sexagénaires retraités, de yéyés bedonnants, d’ex fans des sixties à lunettes et permanentes frisottées. Délirants de bonheurs, ils vont passer huit jours en mer « en compagnie » des « idoles » de leur jeunesse.
Et l’aspect de ces « idoles », cramponnées à leur heure de gloire, les défroques de leurs vingt ans tendues ou flottant –c’est selon- sur des corps usagés ; teints, tirés, retendus, botoxés, les bouches gonflées au collagène ouvertes en sourires révélateurs du grand art de leur dentiste, sont encore plus consternant que celui de leur public.
Quand on fait partie de cette génération, on ne peut que trembler… à l’idée de leur ressembler peu ou prou.

Savoir vieillir, puisqu’on ne peut faire autrement…
Vieillir, oui, mais pas décrépir et si l’on ne peut empêcher l’extérieur de se modifier, garder du moins à l’intérieur une part d’allégresse, d’ "envie d’avoir envie " comme le chante un autre botoxé célèbre, mais qui lui, n'a pas la sagesse de se mettre en retrait.
Non, la vieillesse n’est pas forcément le naufrage que déplorait François Giroud. C’est une autre façon de naviguer ; disons, sur une péniche au fil des canaux, plutôt que sur un catamaran dans les quarantièmes rugissants. La jeunesse nous a bourlingué à travers tant de tempêtes qu’on peut trouver de la douceur à la saison de l’embellie.
Les orages amoureux s’éloignent, voici le temps des tendres amitiés.
Vieillir, c' est peut-être trouver enfin l’être qu’on a cherché tout au long du chemin : soi-même.

4 commentaires:

da costa a dit…

Bravo, j'adore la description terrifiantes et pourtant exacte de ses braves gens ( de mon âge ). Il y en a aussi, version réduite, qui par cars entiers "font" notre région, le vercors ce que les caristes appellent, les voyages pilules, car à l'heure de la bouffe, la plus appréciée d'ailleurs, ils sortent tous leurs médocs.
Ceci étant, j'essaye de me soigner préventivement et pendant qu'il est encore temps pour ne pas attraper le microbe de la joyeuse vieillesse.
S trouver soi, quel programme. Merci.

anne des ocreries a dit…

bien vu, Pomme....je suis d'accord !

claude a dit…

Touché et . . . coulé !

Je vais aller écouter Trenet le long des golfes clairs.

Unknown a dit…

les secrets pour paraitre et se sentir plus jeune
Nous avons tous le même destin : grandir puis vieillir ! Mais ce n'est pas une fatalité et il est
toujours possible d'améliorer ce destin pour le vivre dans les meilleures conditions et surtout rester
en bonne santé pour profiter au maximum du bonheur de la vie !
Avec l'âge qui avance, beaucoup sont à la recherche de toutes les idées et nouveautés qui pourront
leur permettre de rester plus jeune un peu plus longtemps. Mais ce phénomène n'est pas nouveau,
depuis des millénaires déjà, la recherche de la jeunesse éternelle est au coeur des préoccupations
des hommes et des femmes. Et notre société actuelle, où le paraître, la beauté et la jeunesse sont
primordiaux, ne fait qu’accélérer cette recherche.
Des crèmes, des huiles, des pilules ou même plus loin avec de la chirurgie esthétique, toutes les
voies sont exploitées au maximum pour proposer des solutions et lutter contre le vieillissement.
Mais parfois, il ne faut chercher midi à 14h et se ruiner dans des solutions inadaptées et très
chères, il faut déjà balayer devant sa propre porte et faire quelques changements necessaires dans
ses habitudes de vie : hygiène, activité physique et bien sûr habitudes alimentaires.
Il n'y a pas de secrets ! En changeant quelques mauvaises habitudes, tout est possible et il n'est
jamais trop tard pour s'y mettre ! Prenez en main votre destin, il vous appartient à vous et
uniquement à vous, il est temps de prendre des décisions en faisant les bons choix!
http://brigitte0363.blog.fr