A vous, amis des contes, des légendes, des êtres et des lieux étranges; amis des jardins, des champs, des bois , des rivières ; amis des bêtes à poils, à plumes ou autrement faites ; amis de toutes choses vivantes, passées, présentes ou futures, je dédie cet almanach et ses deux petits frères: auboisdesbiches et gdscendu.

Tantôt chronique, tantôt gazette, ils vous diront le saint du jour, son histoire et le temps qu’il vous offrira ; ils vous diront que faire au jardin et les légendes des arbres et des fleurs. Ils vous conteront ce qui s’est passé à la même date en d’autres temps. Ils vous donneront recettes de cuisines et d’élixirs plus ou moins magiques, sans oublier, poèmes, chansons, mots d’auteurs, histoires drôles et dictons… quelques extraits de livres aimés aussi et parfois les humeurs et indignations de la chroniqueuse.

Bref, fouillez, farfouillez, il y a une rubrique par jour de l’année. Puisse cet almanach faire de chacun de vos jours, un Bon Jour.

Et n'oubliez pas que l'Almanach a deux extensions: rvcontes.blogspot.fr où vous trouverez contes et légendes de tous temps et de tous pays et gdscendu.blogspot.fr consacré au jardinage et tout ce qui s'y rapporte.

dimanche 4 mars 2012

Hallal??? Hi!!!!

Hallal, pas hallal,,, quelque part , je m'en fous; déjà, je ne mange presque pas viande. Il est certain qu'un étiquetage ne serait pas superflu, le consommateur a le droit de savoir ce qui'il achète. Bien que se préoccuper des conditions d'abattage me semblerait plus opportun.
Quant aux cantines scolaires... certes la laïcité doit être la règle, mais je me demandais ce matin si un enfant qui est né et a grandi dans l'idée que le porc, c'est caca et que la viande non hallal c'est dégueu, ne serait pas tout simplement écoeuré,  en dehors de toute considération religieuse; un peu comme si nous devions, nous manger du chien. J'ai de la famille en Finlande et quand j'ai reçu ma toute neuve cousine avec un civet de lapin, je lui ai causé une peine profonde: le lapin là-haut est un animal familier.
Je suis résolument contre tous les intégrismes; je suis persuadée que l'assimilation des cultures est indispensable, mais tout de même on peut respecter l'attachement légitime à ses origines. Non, à la burkah qui fait des femmes des Belphégors ambulants et qui de plus peut dissimuler n'importe qui, mais pourquoi pas le foulard qui est souvent fort gracieux. Et nous-même, souvenons-nous, dans les années 50, ces foulards noués sous le menton??? Ce n'est pas si vieux!
Et je reviens aux cantines scolaires; il ne serait vraiment pas compliqué d'offrir des pâtes ou du riz ou du poisson à l'enfant qui refuse la tranche de jambon. Ce ne serait ni se soumettre à un dictât religieux ni céder à un caprice, mais le respect d'une personnalité formée par une culture.  J'ai pour ma part, encore aujourd'hui, quelques réticences alimentaires, parce qu'on m'a obligée et assez rudement à manger par exemple, du gruyère... 
La Vache qui Rit, oui! L'Emmenthal, non!

3 commentaires:

solveig a dit…

Suis assez d'accord avec ça ...

Faudrait lutter aussi contre l'intégrisme des "3 produits laitiers par jours" qui font plus de mal que de bien à tous ceux qui ne le tolèrent pas et là c'est la religion des lobbies qui est en cause.

P a dit…

Tout à fait, Solveig! Et le litre et demi d'eau par jour qui fait gonfler l'estomac, alors qu'il est désormais reconnu qu'on en trouve une grande partie dans la consommation ordinaire de fruits, légumes, café et thé; et que c'était une bonne idée des marchands de flotte en bouteille...

Odile a dit…

Je suis comme toi résolument contre le litre et demi d'eau chaque jour... que je n'arrive d'ailleurs jamais à ingurgiter, je me sens noyée bien avant !

J'ai bien peur que dans les cantines scolaires, la facilité n'entraine à du hallal pour tous, comme dans certains Mac Do d'ailleurs. Ou comme chez le petit traiteur en face de mon bureau... Bon d'accord, le Mc Do c'est dégueu, mais si j'en mange je revendique de manger laïc ! Ni hallal, ni casher ni quoi que ce soit. LAÏC !
Chez nous non plus, pas question de manger du lapin, relation trop affective... pas plus que du cheval, mais ça tu le comprends sûrement.
Bises.