A vous, amis des contes, des légendes, des êtres et des lieux étranges; amis des jardins, des champs, des bois , des rivières ; amis des bêtes à poils, à plumes ou autrement faites ; amis de toutes choses vivantes, passées, présentes ou futures, je dédie cet almanach et ses deux petits frères: auboisdesbiches et gdscendu.

Tantôt chronique, tantôt gazette, ils vous diront le saint du jour, son histoire et le temps qu’il vous offrira ; ils vous diront que faire au jardin et les légendes des arbres et des fleurs. Ils vous conteront ce qui s’est passé à la même date en d’autres temps. Ils vous donneront recettes de cuisines et d’élixirs plus ou moins magiques, sans oublier, poèmes, chansons, mots d’auteurs, histoires drôles et dictons… quelques extraits de livres aimés aussi et parfois les humeurs et indignations de la chroniqueuse.

Bref, fouillez, farfouillez, il y a une rubrique par jour de l’année. Puisse cet almanach faire de chacun de vos jours, un Bon Jour.

Et n'oubliez pas que l'Almanach a deux extensions: rvcontes.blogspot.fr où vous trouverez contes et légendes de tous temps et de tous pays et gdscendu.blogspot.fr consacré au jardinage et tout ce qui s'y rapporte.

vendredi 11 janvier 2013

Faites pas fi d'ma philosophie posé sur Almanach2021



Le temps est un élément particulier.
Pour en avoir, à l'inverse de ce que commandent les bons usages, il ne faut pas attendre qu'on nous en donne: si on ne le prend pas, on n'en a jamais!




4 commentaires:

Jeanmi a dit…

Petit commentaire sur le temps et sa relativité. Qu'est ce qui passe le plus vite : Un heure à faire l'amour ou une heure chez le dentiste ? Si vous voulez que le temps passe moins vite ennuyez-vous !

P a dit…

Tout dépend du talent de l'amoureux et du dentiste...

LOU a dit…

J'ai tant pris le temps, ce matin, que suis arrivée en retard au boulot. Ceci dit, comme d'habitude... et maintenant les 7 heures de cette journée de travail seront interminables... :)
PS : mon dentiste est sympa, mon amoureux également.

anne des ocreries a dit…

Ah, à qui le dis-tu, ma pauvre ! ......