lundi 3 février 2014

Menu de saison


A la Chandeleur verdure,
A Pâques neige forte et dure



C’est la Chandeleur !

Réunissez des œufs, de la farine, du lait (oui de l’eau si vous n’avez pas de lait), et quelques amis. Graissez et chauffez un certain nombre de poêles, n’oubliez pas un petit verre de bon alcool de fruit et… faites des crêpes !
Les crêpes portent chance ; elles amènent la bonne fortune, chassent la pauvreté pour l’année entière.
Envoyez votre petite famille à la messe, et pendant ce temps, faites des crêpes sinon vous serez pauvres toute l’année ! On l’affirme de Vendée en Bourgogne.
Mais attention : ne retournez pas vos crêpes à l’aide d’une spatule ! Il faut pour que le bienfait soit total, les faire sauter en tenant dans la main droite, avec la queue de la poêle, une pièce d’or. Si vous ne possédez pas de pièce d’or, vous devrez alors faire sauter sept crêpes à la suite. Si vous ne les rattrapez pas, aucune importance : la crêpe retombant sur un meuble ou un élément de la cuisine est un gage de bonheur. En revanche, une crêpe brûlante qui atterrit sur la tête du chat peut présager un danger imminent. D’autre part, si la crêpe à l’arrivée plie ou se casse, de graves soucis vous guettent ; pour preuve : Napoléon à la Chandeleur de 1812 rata sa cinquième crêpe !
Amis Nantais, voue êtes des goinfres ! Vous voudriez faire croire que partager les crêpes avec les voisins attirerait la chance hors de votre foyer… En revanche, vous acceptez d’offrir le lendemain, celles que vous n’avez pas mangées la veille ?
En Angleterre où la gastronomie est ce qu’elle est, on met une pièce ou une bague dans le bol de pâte. Celui qui la trouve, s’il n’est pas mort en l’avalant, est assuré de se marier dans l’année.
Les crêpes de la Chandeleur sont d’une incontestable utilité ; elles contribuent entre autres à éviter la nielle du blé, aident tout au long de l’année à faire lever la pâte à pain. Si vous avez le courage de donner aux poules la première fournée, reconnaissantes, elles vous couvriront d’œufs.
Toutefois, gardez-en une pour l’été : vous vous en frotterez le visage pour éviter d’être piqué des guêpes. Une autre encore, que vous accrocherez à une aubépine : gourmand, le loup la dévorera et laissera en paix vos moutons.
Habitants de Seine et Oise, faites des crêpes à la Chandeleur et vous aurez de nombreux dindons.
Poitevins qui semez des fèves, faites des crêpes pour une bonne récolte.
Et l’on dit qu’en Estonie, pour que les choux aient de larges feuilles, on fait des crêpes pendant les semailles ; les enfants nés dans ces choux, auront bien entendu, de grandes oreilles.
Noctambules attention ! Il est impératif de pratiquer ces rituels avant vingt heures : au-delà, leurs effets seront inversés.


1 commentaire:

Veronica B a dit…

Bonjour ma Pomme
J'en fais toute l'année et ce weekend plein, à tous les parfums et demain aussi ...

Bisous à l'ode-vie !