mardi 8 juillet 2014

Sciences naturelles - Zoologie


De récents travaux ont prouvé que c'est à tort que l'on accuse la mante religieuse de dévorer son époux après les noces. En réalité, ils ne sont pas régulièrement mariés. Il ne s'agit donc que d'un gigolo de rencontre. Nous sommes heureux de rétablir la vérité.

Professeur CAVANNA

1 commentaire:

retriever a dit…

Amusant, l'histoire de la mante religieuse prieuse.