mercredi 18 mars 2015

Francophonie...

En réponse  à ceuzécelles qui pour mon billet on dit et toi. tufékoi? voici ma participation...
Vous avez le droit de mieux faire... Cépadur..


DIMOIDIMO 

Sereine et dépitée,
Je me rendais à la kermesse
Songeant, il faut les retrouver ;
Nous sommes encore loin de l’été
Et qui l’eût cru :
Tous les oiseaux ont disparu !
Vous en êtes marrie, Madame,
Mais attention ! Pas d’amalgame !
Si les oiseaux ont disparu,
C’est que des braconniers sans  âme
Et sans pitié,
Les ont ciblés !
Madame en cherchant les oiseaux
Voilà que vous avez trouvé
Des trucs en plume , des gris-gris :
Un cas de sérendipité.
« Que dites-vous ? Sérendi… quoi ?
Je ne connais pas ce mot-là !
-Ce n’est pas grave, mais sur Wiki allez chercher…
Ah ! Bravo, vous l’avez trouvé !
Vous savez maintenant ce qu’il est.
Vous n’avez pourtant pas trouvé
Les petits oiseaux envolés.
Loin… loin… là-bas chez les Inuits
Dans les vastes déserts glacés…
J’ai bien du mal à terminer
Cette poésie un peu kitsch…
Donnez-moi donc un peu de kirsch ;
Je prendrai lors de l’altitude,
Retrouverai la zénitude

Et tous les oiseaux envolés…
.

2 commentaires:

Marité a dit…

Ah, tu es trop forte Pomme !!! C'est génial...
Quant aux oiseaux ne serait-ce pas plutôt un coup de canon Bazooka :-)
Merci encore pour ton pertinent commentaire... que j'attendais en fait :-)
GROS BECS

claude a dit…

Sidérant de lire l'époustouflant texte que vous avez pondu, avec, semble t'il, une facilité déconcertante.
Moi, je m'y suis collé hier à deux reprises, en partant dans diverses directions, mais je m'embrouille vite pour coller les morceaux, et, excuse, il faisait trop beau, les hurlements des plantes du jardin, les barquettes de semis, et les puzzles de fin de journée, la soupe avalée pour la réunion à Courville d'un candidat à la prochaine élection et, et, et, bref je suis nul !