jeudi 12 mars 2015

L'âme des poètes: Félix Arvers

 Avec un seul sonnet, il a pris place auprès des plus grands. Qui était Félix Arvers et qui était celle à qui il n'avoua jamais son amour, sauf en quatorze vers à jamais immortels?
Ami de Musse, clerc de notaire et auteur de quelques comédies légères, une maladie de la moëlle épinière l'empêcha de vieillir. Il est mort un 7 novembre de 1850 et depuis repose à Cézy dans l'Yonne.
Qui fut la bien-aimée? Des noms plus ou moins connus ont été suggérés sans certitudes. Peut-être était-elle la femme idéale qu'il désespérait de rencontrer un jour...


Mon âme a son secret, ma vie a son mystère:
Un amour éternel en un moment conçu.
Le mal est sans espoir, aussi j'ai du le taire, 
Et celle qui l'a fait n'en a jamais rien su.

Hélas! J'aurai passé près d'elle inaperçu,
Toujours à ses côtés, et pourtant solitaire,
Et j'aurai jusqu'au bout fait mon temps sur la terre,
N'osant rien demander et n'ayant rien reçu.

Pour elle, quoique Dieu l'ai faite douce et tendre,
Elle ira son chemin, distraite, et sans entendre
Ce murmure d'amour élevé sur ses pas;

A l'austère devoir pieusement fidèle,
Elle dira, lisant ces vers tout remplis d'elle:
"Quelle est donc cette femme?" et ne comprendra pas....

Image Hélène Schierfbeck

Aucun commentaire: