dimanche 1 mars 2015

Sémantique

Monsieur Jourdain s’extasiait sur la langue turque, qui dit tant de choses en si peu de mots. La langue scientifique n’est pas inférieure au turc sous ce rapport.
Ainsi, les physiologistes désignent par le seul mot d’otodactylomanes, les gens qui se nettoient l’oreille avec le petit doigt ; par le mot d’onyxophagomanes, ceux qui ont la mauvaise habitude de se ronger les ongles ; par le mot de kirskatoepsomanes, les jeunes gens qui tirent sans cesse leur ombre de moustache pour la faire pousser.
Après l’adoption de cet ingénieux vocabulaire et la redoutée réforme de l’orthographe , Voltaire pourrait sortir de sa tombe et chercher parmi les hommes la belle langue française ; il ne la reconnaîtrait pas.



Aucun commentaire: