mercredi 2 décembre 2015

Bien loin de Daktari

Il arrive que les programmes de la télé, certains soirs d’indigence, conduisent dans d’étranges chemins. La première chaîne est loin d’être ma préférée ; cependant quand on doit choisir entre le procès de Pétain, les exploits de Staline, une ènième controverse sur l’opportunité de l’état d’urgence, le relooking étrange et pour le moins douteux de quelques femmes en mal d’identité, les malheurs conjugaux d’une autre, les déboires de jeunes gens désoeuvrés enfermés dans une villa avec piscine, des conseils de décoration allumés, un concours de cuisine dont les recettes coupent toute envie d’inviter les copains tant il faut d’ustensiles sophistiqués pour faire cuire la moindre nouille…. Et j’en passe… il y aurait bien le jardinage, mais c’est bien tard… Ah et puis les séries qui ont atteint la majorité quand ce n’est pas l’âge de la ménopause… Il arrive un moment où l’on a vu et connaît par cœur tous les épisodes de La Petite Maison dans la Prairie…
Ces soirs-là, quand on a tout exploré et que, quitte à perdre son temps on va aller le chercher chez Marcel Proust, on voit passer sur l’écran ces trois lettres : ZOO et des lions… Alors comme l’enfance ne nous quitte pas si vite, on se souvient du Daktari et du bon Clarence le lion qui louche…
Oui ! ben c’est pas ça du tout ! Certes les premières images vous conduisent dans une réserve africaine, certes on a compris tout de suite que le ranger sera le héros parce qu’il est beau et sympa ; parce que son meilleur ami est africain ; parce qu’il empêche un chasseur japonais – qui a payé cher son coup de fusil – d’abattre un rhinocéros noir et que pour ce haut fait il est conduit en prison où il ne va pas rester longtemps parce que le policier (africain) est aussi son pote.
Et puis, le série vous emporte dans d’autres lieux, avec d’autres héros et on sait déjà qui va mourir, qui va aimer qui, mais c’est pas ça le sujet et je ne vous en dit pas plus pour le cas où vous voudriez y aller voir… Là je me suis avalé les trois premiers épisodes, comme un verre de bière bien fraîche… Pour une qui ne regarde pas le jardinage, parce que c’est trop tard… vous me direz… Bref revenons à nos moutons… enragés !
Parce que le pitch, en gros, c’est que les animaux soumis à des radiations ou ayant été nourris avec des aliments ayant été exposés à une radiation, ont subi une modification génétique. Ce qui fait que lions, ours, chiens, même nos gentils minets (une admirable image de centaines de chats de toutes races perchés dans un grand arbre) et jusqu’à des chauve-souris… TOUS les animaux sont doués de raison, de pouvoirs télépathiques et du coup, ils ne nous craignent plus… Leur intelligence extraordinaire les a amenés à comprendre que les humains sont en train de détruire la planète et leur instinct de survie les pousse à nous détruire pour se protéger… Là quelques scènes un peu gore mais pas trop quand même ; on montre mais on ne s’attarde pas… Ca passe lemardi soir et les enfants regardent (déconseillé aux moins de dix ans quand même…
Pour vous éviter la totale déprime, sachez qu’un groupe d’humains, composé de chercheurs et de mentalistes se groupe pour éviter le pire… mais ils doivent lutter contre l’agro-alimentaire responsable de la catastrophe et que dans les premier épisodes personne ne les écoute… pas même l’un d’entre eux…
On annonce 16 épisodes… mais on est bien loin de Clarence !


4 commentaires:

LOU a dit…

Zut l'aurai-je zappé ? Mais sur quelle chaîne, oui laquelle ? En tout les cas tu as bien traité le sujet pour nous intriguer. :)

Marité a dit…

Comme on ne regarde pas la 1... ben, pour une fois j'essaierai de m'y coller :-)
Et j'ai vu qu'il y avait un "replay"...
GROS BECS

Claude a dit…

TF1 ..... un mot grossier
Séries américaines, je n'en admire qu’une en 40 ans : Breaking Bed
J'ai enregistré sur Captvty les 3 premières Zoo ...
J'ai tenu 10 mn ......

Et le mardi, "Un village français" est une extraordinaire réussite, scénaristes, acteurs, réalisateurs ... C'est un portrait d'une France qui dans la douleur était plus belle qu'en d'autres temps ....

Claude a dit…

Et puisque nous en sommes à parler de séries (rares) je voudrais vous dire tout le bien que nous pensons d'Heimat dont Arte (qui n'est pas un mot grossier) a diffusé la première partie.
Il s'agit en effet d'une trilogie qui nous fait vivre l'histoire de l'Allemagne depuis la fin de la guerre de 14 nous montrant les soldats allemands rescapés retrouvant avec difficultés leur vie civile .....
Elle s'achève à l'an 2000 !

Cette œuvre extraordinaire dans laquelle défile plusieurs familles sur trois générations, nous dresse un portrait des allemands décalé de nous autres français.

Beaucoup de points communs mais aussi un ressenti de différences troublantes ....