A vous, amis des contes, des légendes, des êtres et des lieux étranges; amis des jardins, des champs, des bois , des rivières ; amis des bêtes à poils, à plumes ou autrement faites ; amis de toutes choses vivantes, passées, présentes ou futures, je dédie cet almanach et ses deux petits frères: auboisdesbiches et gdscendu.

Tantôt chronique, tantôt gazette, ils vous diront le saint du jour, son histoire et le temps qu’il vous offrira ; ils vous diront que faire au jardin et les légendes des arbres et des fleurs. Ils vous conteront ce qui s’est passé à la même date en d’autres temps. Ils vous donneront recettes de cuisines et d’élixirs plus ou moins magiques, sans oublier, poèmes, chansons, mots d’auteurs, histoires drôles et dictons… quelques extraits de livres aimés aussi et parfois les humeurs et indignations de la chroniqueuse.

Bref, fouillez, farfouillez, il y a une rubrique par jour de l’année. Puisse cet almanach faire de chacun de vos jours, un Bon Jour.

Et n'oubliez pas que l'Almanach a deux extensions: rvcontes.blogspot.fr où vous trouverez contes et légendes de tous temps et de tous pays et gdscendu.blogspot.fr consacré au jardinage et tout ce qui s'y rapporte.

jeudi 13 octobre 2016

Scènes de la vie ordiXnaire

C’est un gros bourg du Thimerais, à environ un tour d’horloge à l’ouest de Paris. Quelque 2600 âmes y passent leur existence. Il est environ 15h30….
Un homme au guichet de l’agence bancaire s’informe et gère ses comptes ; il a choisi cette heure calme pour ne pas prendre le temps d’autres clients. Arrive un autre client… il attend…. Puis un autre client… il attend.
Une dame entre, elle a aussi choisi cette heure creuse car elle a juste besoin d’un renseignement… alors entrent deux autres dames très corpulentes et visiblement handicapées… pour elles aucun siège…
Derrière le comptoir un homme… seul… et un téléphone… qui sonne ; il décroche abrège au mieux la communication et reprend son client. Mais le téléphone sonne à nouveau et l’homme seul doit répondre alors qu’il s’occupe d’un client et que cinq autres attendent….
Pourquoi six personnes doivent-elles perdre leur temps tandis qu’un homme seul se surmène en voulant satisfaire tout le monde alors que tant de personnes cherchent un emploi ?

Le Crédit Agricole pourtant facture ses services. Ces six personnes sont des clients et non des quémandeurs… Que fait le Crédit Agricole de l’argent que nous lui confions et de celui qu’il nous facture, si ses bénéfices ne sont pas capables de générer de l’emploi ?

1 commentaire:

Marité a dit…

Je suis venue te faire un p'tit coucou... Je préfère ce modèle de blog plus lisible je trouve.
GROS BECS Pomme