jeudi 17 août 2017

Les livres ou la caisse?

Le décor: un abribus scolaire au croisement de deux rues dans un hameau de vingt maisons à peu près…
Cet abribus est momentanément hors service pour cause de plus d’enfants d’âge scolaire dans le secteur. Une habitante un peu rêveuse se dit que voilà l’endroit idéal pour un dépôt de livres et revues en liberté qu’elle dépose dans une belle caisse de rangement en plastique.
Initiative couronnée d’un succès à peu près nul… On change néanmoins les livres plus ou moins régulièrement et en fait le découragement gagne et le moins finit par gagner sur le plus…
…. Jusqu’à ce matin où l’on découvre, que la caisse est partie et que les livres sont restés !
Constat : ce qui est le plus utile à nos concitoyens, ce n’est pas la culture, c’est une caisse de rangement !


3 commentaires:

Patrick Lucas a dit…

si 1% de la population lit
20 maisons = 40 lecteurs potentiels
ça donne au mieux 0,5 lecteurs virtuels
donc 0 / pas de bol
mais l'initiative est généreuse

almanachronique a dit…

Oh! Merveille de la statistique!!
Comme on peut présumer que 100 pour cent des gens ont besoin de rangements, tout s'explique.

LOU a dit…

Oui, décevant ! Près de chez moi, a été implanté une structure "artistique" (payée avec les fonds de la commune !!!, donc nous), dans un "jardin" fréquenté par Dieu sait qui... Celle-ci doit accueillir "savamment" des livres déposés librement. Je me demande donc si la culture est accessible dans un lieu éloigné de toute fréquentation ordinaire. Tiens, il me faudrait aller y faire un tour pour voir de mes yeux vu(s) !