mardi 19 septembre 2017

Mal aux pieds

Le Nouvel Obs de cette semaine nous apprend que des femmes adultes, ayant des jobs à responsabilités, des femmes qui, pour une main au cul (c’est grossier mais ça n’a jamais estropié personne, j’en ai fait l’expérience) pour une main au cul iraient porter plainte pour harcellement sexuel, ces femmes tremblent devant des directions qui leur imposent le port d’escarpins pointus à talons aiguille vertigineux. Des souliers qui eux mutilent les pieds, déforment la colonne vertébrale car, quand on a mal aux pieds on marche mal, on se tient mal et le squelette en prend un coup et pas seulement les pieds. Aux pieds l’hallux valgus qui empêche définitivement de se chausser correctement et plus haut  scolioses, lordoses, maux de dos de nuque de tête, arthrose qui s’installe etc… Voilà à quoi on s’expose quand on se chausse mal.
C’est une torture assez semblable à celle qu’on imposait aux femmes chinoises il n’y a pas si longtemps.
Le port de talons plats serait cause de licenciements. De quel droit les directions se posent-elles en arbitre des élégances ? Une femme au travail se devrait d’être sexy ? Il ne suffirait pas qu’elle soit seulement compétente ? Des talons trop haut, des jupes trop courtes qui laissent voir une articulation souvent disgracieuse (le genou ) est-ce vraiment le comble du bon goût.
Dans le même article un podologue affirme qu’au-dessus de 4 cm le talons sont problématiques. Il n’a pas tort mais pour avoir pendant plusieurs décennies vendu des escarpins réputés confortables autant qu’élégants  je me permets d’offrir une alternative satisfaisante. On peut porter dans une entreprise, dans des salons et toute une journée des talons de 7 cm pourvu que le soulier ait une bonne cambrure  et que le talon soit d’une finesse raisonnable. Evidemment, en terrain accidenté les choses se compliquent.

En fait le seul talon qui soit à la fois gracieux et confortable, c’est le talon « bottier » de 5 ou 6 cm. Il n’est hélas pas à la mode ces temps-ci et c’est dommage ! Mesdames et messieurs les Dictateurs de la Mode, par pitié, rendez-nous le « talon bottier » !

1 commentaire:

Marité a dit…

Bien vu ! Un talon bottier pour botter le cul aux directions :-)
GROS BECS