dimanche 11 juillet 2010

Petit lexique politique à l'usage des téléspectateurs, auditeurs de radio et lecteurs de la presse

Extrême-droite : Espèce en voie d'extinction par suite de la cacochymie de son chef et de l'envahissement de son espace vital par une espèce nuisible voisine (voir : droite).

Droite : (Syn. UMP) Espèce nuisible autrefois appelée "extrême-droite". La Droite détient le pouvoir politique, économique, médiatique et policier.

Centre : Espèce éteinte par suite de la migration de ses représentants sur les terres de la droite, postérieurement à l'invasion de son espace vital par la gauche. Un représentant de cette espèce est encore en vie et conservé à titre historique, parfois invité aux journaux télévisés pour amuser les enfants ou leur donner des claques.

Gauche : (Syn. P.S.) Droite pas extrême servant d'acteur de second rôle destiné à mettre en valeur les hauts faits de l'acteur principal (la droite). La gauche ne détient pas le pouvoir mais profite d'avantages équivalents sur les plans sociaux et médiatiques. La principale activité dans le parti de gauche est de se battre pour les meilleures places à table ou au journal télévisé, et de donner la réplique à la droite pour faire rire les enfants. La gauche est dirigée par la Madone du Poitou, qui nous fait bien rire.

Parti Communiste : Elément historique parfois évoqué pour aider à la compréhension de la géopolitique des pays de l'est.

Extrême-gauche : Partis de gauche situés à gauche du P.S., c'est-à-dire pas à droite. L'extrême-gauche se reconnaît à ce que ses membres sont parfois invités au journal télévisé ou chez Drucker.

Ultra-gauche : (Syn. terroristes) Partie de la gauche dont les membres ne sont jamais invités chez Drucker et dont on parle parfois au journal télévisé pour évoquer leur garde-à-vue.

Anarchistes : (Syn. terroristes) Voir : ultra-gauche, mais plus dangereux. Certains mangent les enfants.

Chef de l'état : Personne ayant le droit de dire Casse-toi connard ! à un quidam sans pouvoir être poursuivie.

Ministre : Acolyte d'un chef de l'état.

Gouvernement : Assemblée du chef de l'état et de ses ministres. Le gouvernement applique les décisions du chef de l'état.

Député : Membre du parlement.

Parlement : (Syn. poulailler) Assemblée de députés faisant semblant de se disputer avant d'entériner les décisions du gouvernement.

Sénat : Sorte de parlement de vieux, comme l'autre, mais plus à droite.

Entrepreneur : Force vive de la nation.

MEDEF : Amicale des forces vives de la nation.

Entreprise : Version moderne du paradis (voir ce mot).

Syndicats : Empêcheurs de travailler en rond mettant en danger la compétitivité des entreprises, fer de lance de l'économie, forces vives de la nation, et empêchant les honnêtes travailleurs désireux de travailler plus pour gagner plus, de pouvoir le faire.

Salarié : Personne honnête désireuse de travailler le dimanche, pour gagner plus.

Profiteur : Personne pauvre vivant misérablement du maléfice de minima sociaux. N.B.: Les actionnaires et rentiers ne sont pas des profiteurs, ils permettent le fonctionnement des forces vives de la nation, qui leur doit beaucoup

Banquier : Homme malheureux durement frappé par une conjoncture défavorable, qu'il convient de secourir sur les deniers de l'état pour ne pas mettre en péril les forces vives de la nation, contrairement aux véritables profiteurs, qu'il convient de sanctionner durement et de remettre au travail.

Milliardaire : Ami proche du chef de l'état.

Libéralisme : Voir : capitalisme.

Capitalisme : Théorie économique définissant la vision politique de la droite et de la gauche (voir ces mots).

Communisme : Voir : terrorisme.

Média : Outils indispensables d'une information impartiale et pluraliste. Les média touchant plus de 5000 personnes appartiennent tous à des banquiers ou a des milliardaires (voir ces mots), ou les deux, qui veillent dans leur grande sagesse à l'impartialité de l'information qu'ils délivrent.

Vérité : Opinion du chef de l'état.

Impartialité : Attitude consistant à dire la vérité.

Journalisme : Profession consistant à lire les communiqués de presse d'un ministère ou d'un parti devant une caméra ou dans un micro. Le journaliste peut également poser des questions convenues à des politiques pour les mettre en valeur.

Politique : Pièce de théâtre se jouant entre les acteurs de la "droite" et ceux de la "gauche" dont l'objectif consiste à divertir le peuple et à occuper les antennes de télévision tout en nourrissant les journalistes. L'objet de ce jeu est que personne ne gagne et que rien ne change dans les forces en présence, sinon les 
bénéfices individuels qu'en retirent les participants (voir : carrière)

Démocratie : Mode de gouvernement d'un pays par la politique telle que définie supra. La démocratie, c'est le Bien.

Dictature : Contraire de la démocratie. La dictature, c'est le mal.

Dictature du prolétariat : Voir : communisme.

Informations politiques : Narration quotidienne occupant au moins 30% du temps d'antenne des luttes d'influence d'individus désireux de se hisser vers la plus haute chaise au sein de la gauche, mais on sait qu'ils n'ont aucune chance parce que la place est retenue pour la Madone du Poitou, qui fait des minauderies et refuse de l'avouer parce que tout le monde le sait, ce qui fait l'effet comique (comme chez Guignol). Les informations politiques concernent au plus haut point la vie quotidienne des citoyens de ce pays.

Affaire d'état : Évènement mobilisant dans l'urgence les plus hautes sommités de l'état. Exemple : Un schizophrène poignarde un adolescent dans une ville de province. Réunion d'urgence organisée par le président de la République à l'Élysée, réunissant les principaux ministres.

Peuple : Tas de cons ne faisant partie ni des milliardaires, ni des politiques, ni des actionnaires, ni des banquiers, ni des entrepreneurs, ni des média (voir ces mots). Le peuple regarde la télévision, écoute la radio et lit rarement les journaux. Tous ces médias lui disent la même chose et lui expliquent quoi penser et pour qui voter.


Election : Jeu-concours sollicitant la participation du peuple (voir ce mot) permettant de savoir qui de la droite ou de la gauche fera la même chose pendant les 5 prochaines années. La différence essentielle est de savoir si la même politique sera menée avec davantage de cynisme, ou davantage d'hypocrisie.


7 commentaires:

jean jacques a dit…

ouah! impressionnant...
devrait être au programme à l'école!
bravo
jze dirais même plus:
chapeau bas, Madame.
et si cela ne vous dérange pas je vais de ce pas reproduire cela en citant naturellement mes sources.
:-)

anne des ocreries a dit…

Oauiiiis ! Joliiiiii ! ça c'es du lexique, Pomme !

claude a dit…

Bien, mais peut mieux faire, car concernant l'extrême droite, elle n'est plus en déclin mais au contraire gagne partout du terrain en France mais aussi dans toute l'Europe.
Il va nous falloir beaucoup d'ail et de bouillie bordelaise pour la contenir.
Dur, dur, si seulement on pouvait la tailler pour qu'elle se taille . . .

claude a dit…

Compléments nécessaires et inévitables :


* Curé : Fonctionnaire d’église spirituellement et moralement supérieur à un instituteur.

* Instituteur : (Syn. professeur des écoles) Fonctionnaire laïc spirituellement et moralement inférieur à un curé.

* Chanoine honoraire : Supérieur d’un curé. Syn. chef de l’état.

* Religion : Calmant social puissant préconisé dans le traitement de la fièvre banlieusarde. Syn. homélipathie. Médication peu coûteuse particulièrement prisée par le chef de l’état.

* Laïcité : Opinion hérétique toutefois tolérée tant qu’elle reste positive, c’est-à-dire ne sombre pas dans l’athéisme le plus barbare ni ne montre aucune hostilité envers la religion.

* Marseillaise : Chant guerrier qu’il est interdit de siffler dans les stades.

almanachronique a dit…

Claude est inspiré...
N'oubliez pas Jean-Jacques ce complément d'information.
P.

rotko a dit…

Définitions judicieuses et corrosives, j'aime beaucoup cette insolence bien placée des non-dupes.

jean jacques a dit…

pani problem et bien au contraire même...je prends note du complément d'information...
:-)