samedi 1 mars 2014

La photo du samedi...

Violette de la Chandeleur
Perce, perce, perce-neige,
Annonces-tu la Chandeleur,
Le soleil et son cortège
De chansons, de fruits, de fleurs ?
Perce, perce, perce-neige
A la Chandeleur. »
              
                                                        Robert DESNOS

Le perce.... rien du tout puisqu'il n'y pas eu de neige...

Et en plus il est en retard! puisque Desnos le voulait à la Chandeleur  et nous voici presque à Pâques...Enfin... soupir... voici ce que dit la légende...

« La neige, mécontente de la blancheur dont elle avait été vêtue, s’en plaignit à son Inventeur. Le Grand Artisan était fort occupé à fignoler sa Création et trouvait la neige assez belle telle qu’il l’avait conçue.
Mais la neige continuait à se plaindre et à voleter en flocons qui se posaient sur le nez, les yeux,  la bouche du Divin Travailleur. Lassé de chasser l’importune, il lui dit :
-« Va donc vers les fleurs leur demander un peu de leur couleur ; je t’accorderai de garder la teinte de celle qui acceptera de t’en donner. »
La neige alla trouver la Rose qui se pare de tant de nuances pensant qu’elle serait généreuse, mais la Rose refusa. Le Coquelicot, le Lilas, la Violette, ne voulurent pas non plus partager ; le Bleuet ne se donna même pas la peine de répondre ; le Narcisse détourna sa corolle.
Quand elle eut essuyé les refus de toutes les fleurs, la neige aperçut sous un grand sapin, écartant à grand-peine les feuilles d’un lierre, de minuscules clochettes blanches qui s’agitaient en murmurant :
-« Nous, on veut bien…nous, on veut bien ! »
Alors la neige émue, accepta de garder la couleur de la seule fleur qui avait accepté le partage.
Voilà pourquoi depuis, elle se fait douce et tendre pour laisser passer les clochettes de la fleur des derniers jours d’hiver : le perce-neige.
C’est un petit bulbe de bonne compagnie que vous aurez planté à l’automne, dans la pelouse ou sous les arbres. Il se propage assez rapidement et permet d’attendre le relais des jonquilles et des primevères.
Il n’est pas incommode dans la pelouse, puisqu’il est défleuri dès que les premières tontes deviennent nécessaires. 
Alma



6 commentaires:

Marité a dit…

Racisme déjà du temps du créateur !!! :-)
C'est une des plantes qui ne fait pas la fine bouche et revient chaque année pour annoncer la fin de l'hiver !
GROS BECS

solveig a dit…

Cela ne m'étonne pas de la Rose, devenue très prétentieuse depuis que le Petit Prince l'a glorifiée sur sa planète, quant à cet imbécile de Narcisse, il passe tout son temps à se regarder dans la glace.
Tout mon soutien, donc, au courageux petit Perce-neige :)))

Enitram a dit…

Trop mignon la légende des perce neige !!!
Mais je crains qu'il faille tondre dès qu'il fera plus sec !!!!
C'est ainsi que je les ai semés dans des massifs...

Amartia a dit…

Jolie histoire pour une petite fleur bien courageuse.

François Le Niçois a dit…

Si les fleurs font mentir les poètes, nous sommes mal barrés :-(

trousse cadette a dit…

jolie photo