mardi 29 décembre 2015

Urgence.

Les violents attentats qui ont endeuillé cette année ont entraîné l'instauration de l'état d'urgence; il s'ensuit des contraintes bien entendu mais qui me semblent minimes en regard du danger qui plane encore.
A moins d'un miracle, cet état d'urgence devra durer des mois, peut-être des années et il est vain de s'insurger contre lui quelques semaines après son établissement.
Alors oui, il y a déjà et il y aura encore des personnes mises en examen ou assignées à résidence qui ne sont nullement des terroristes. Quand de pacifiques défenseurs de l'environnement sont en cause, c'est regrettable certes, pourtant ils ne sont pas interpellés en tant qu'écologistes mais en tant qu'organisateurs de manifestations au sein desquelles pourraient s'introduire des éléments dangereux.
L'accepter avec sérénité ne pourrait que renforcer la légitimité de leur action.
On peut parfaitement accepter l'état d'urgence et refuser le projet inepte d'un aéroport inutile à Notre-Dame des Landes.

Aucun commentaire: