A vous, amis des contes, des légendes, des êtres et des lieux étranges; amis des jardins, des champs, des bois , des rivières ; amis des bêtes à poils, à plumes ou autrement faites ; amis de toutes choses vivantes, passées, présentes ou futures, je dédie cet almanach et ses deux petits frères: auboisdesbiches et gdscendu.

Tantôt chronique, tantôt gazette, ils vous diront le saint du jour, son histoire et le temps qu’il vous offrira ; ils vous diront que faire au jardin et les légendes des arbres et des fleurs. Ils vous conteront ce qui s’est passé à la même date en d’autres temps. Ils vous donneront recettes de cuisines et d’élixirs plus ou moins magiques, sans oublier, poèmes, chansons, mots d’auteurs, histoires drôles et dictons… quelques extraits de livres aimés aussi et parfois les humeurs et indignations de la chroniqueuse.

Bref, fouillez, farfouillez, il y a une rubrique par jour de l’année. Puisse cet almanach faire de chacun de vos jours, un Bon Jour.

Et n'oubliez pas que l'Almanach a deux extensions: rvcontes.blogspot.fr où vous trouverez contes et légendes de tous temps et de tous pays et gdscendu.blogspot.fr consacré au jardinage et tout ce qui s'y rapporte.

dimanche 27 octobre 2013

Editorial dominical


Illustration : Egon SCHIELE - Nu aux chaussettes vertes


J'en ai marre des chaussettes! Elles sont sournoises et indisciplinées; elles se payent ma tête.
Prétendent ne pouvoir aller que par paire, alors que dès qu'on oublie de les surveiller, l'une n'a de cesse de laisser tomber l'autre pour aller vivre sa vie Dieu sait où!
Ainsi de deux prétendument excellentes chaussettes de fine laine bleu marine, sans marque d'usure au talon, tenant encore fort bien au mollet et qui ramassées par deux sur le fil de séchage, se sont trouvées séparées à l'heure du rangement. Je ne cherche pas à savoir laquelle est responsable de cet égarement et je garde soigneusement celle que j'ai en main en une place où je suis certaine de la retrouver. Et je pars à la recherche de l'autre qui sans doute aidée par Mr Merlin S'mouche, chat de profession, reste parfaitement introuvable.
Deux jours plus tard, profitant d'un moment où je suis fort occupée à autre chose, elle me nargue avachie, passablement souillée, sur le sol au milieu de la pièce. Je la ramasse et la pose en évidence sur mon bureau; subjuguée, elle y reste et quand vient l'heure de m'occuper de son cas, je le remonte à l'étage où près du tiroir à chaussettes, en principe  l'attend sa jumelle. En principe... parce que la dite jumelle s'est évanouie quelque part. Et depuis, aucun avis de recherche ne m'a à ce jour remise sur sa trace...
Oui, vraiment, j'en ai marre des chaussettes et de leurs facéties!

Où s’en va la chaussette
Abandonnant sa sœur ?
Et pourquoi la tartine
Beurrée s’écrase-t-elle
Sur le mauvais côté ?
Où se cachent les clefs
Quand on a besoin d’elles ?
Objets inanimés
Votre âme est diabolique,
Vous nous faites enrager  

4 commentaires:

Marité a dit…

Un tableau d'Egon Schiele qui mérite qu'on s'y attarde !!! Les chaussettes ont cette facétie de nous jouer des tours de passe-passe que l'on finirait par les acheter toutes de la même couleur...
Ou alors, te reste le choix de ne plus en porter... et d'opter pour des collants de laine !!!
GROS BECS

Mireille a dit…

Très drôle, très réaliste et très bien illustré !
Bravo et merci pour ce petit moment plein de saveurs.
Bises et bon dimanche

Lulu archive Availles a dit…

C'est exactement ça ! Même en mode uniforme elles se débrouillent pour vieillir et rétrécir à leur rythme !
Bises.

Enitram a dit…

Trop drôle !!! J'en ris encore !