A vous, amis des contes, des légendes, des êtres et des lieux étranges; amis des jardins, des champs, des bois , des rivières ; amis des bêtes à poils, à plumes ou autrement faites ; amis de toutes choses vivantes, passées, présentes ou futures, je dédie cet almanach et ses deux petits frères: auboisdesbiches et gdscendu.

Tantôt chronique, tantôt gazette, ils vous diront le saint du jour, son histoire et le temps qu’il vous offrira ; ils vous diront que faire au jardin et les légendes des arbres et des fleurs. Ils vous conteront ce qui s’est passé à la même date en d’autres temps. Ils vous donneront recettes de cuisines et d’élixirs plus ou moins magiques, sans oublier, poèmes, chansons, mots d’auteurs, histoires drôles et dictons… quelques extraits de livres aimés aussi et parfois les humeurs et indignations de la chroniqueuse.

Bref, fouillez, farfouillez, il y a une rubrique par jour de l’année. Puisse cet almanach faire de chacun de vos jours, un Bon Jour.

Et n'oubliez pas que l'Almanach a deux extensions: rvcontes.blogspot.fr où vous trouverez contes et légendes de tous temps et de tous pays et gdscendu.blogspot.fr consacré au jardinage et tout ce qui s'y rapporte.

mardi 16 avril 2019

Incendie


Voir la cathédrale en flammes et la flèche embrasée s’écrouler c’est une catastrophe qui bouleverse, qui sidère et pourtant … plus le malheur est grand moins il faut s’y complaire…
Dans la pensée des indiens Navajo, tout mal, toute maladie, toute douleur, toute destruction est une rupture de l’ « hozro », l’harmonie universelle à laquelle nous participons, dans laquelle nous baignons, qui nous fait vivre. Et quand cette harmonie est détruite, endommagée, il est urgent de la rétablir. Plus urgent que de trouver et punir qui est coupable de cette rupture.
Devant ce symbole de notre culture pas seulement chrétienne puisque la figure de la Vierge Marie est ce que nous avons fait des anciennes divinités représentant la terre nourricière. Le voile bleu et les épis de blé sont aussi les attributs de Déméter. Ne serait-ce pas cette Terre que nous maltraitons tant que nous avons vu brûler hier au soir ? Incendie qui frappe comme un avertissement ? Un avertissement indulgent puisqu’ il n’y a eu aucun mort et un seul blessé chez ceux qui se sont portés à son secours… indulgent car la cathédrale n’est pas détruite et elle pourra être réparée.
Elle sera réparée et aussi l’harmonie car on voit que nos responsables loin de chercher un coupable ne parlent que des moyens de restaurer Notre-Dame. On voit alors se profiler des chantiers, des emplois, des artisans, des artistes, tous unis pour travailler en beauté. L’argent  des plus modestes viendra grossir le fleuve de celui offert spontanément par les très riches.
Puisse cet incendie réchauffer les cœurs que notre civilisation pousse à l’indifférence aux autres. Alors on comprendra pourquoi il est bon de prier Notre-Dame.


Illustration : Céres par Simon Vouet

Aucun commentaire: