A vous, amis des contes, des légendes, des êtres et des lieux étranges; amis des jardins, des champs, des bois , des rivières ; amis des bêtes à poils, à plumes ou autrement faites ; amis de toutes choses vivantes, passées, présentes ou futures, je dédie cet almanach et ses deux petits frères: auboisdesbiches et gdscendu.

Tantôt chronique, tantôt gazette, ils vous diront le saint du jour, son histoire et le temps qu’il vous offrira ; ils vous diront que faire au jardin et les légendes des arbres et des fleurs. Ils vous conteront ce qui s’est passé à la même date en d’autres temps. Ils vous donneront recettes de cuisines et d’élixirs plus ou moins magiques, sans oublier, poèmes, chansons, mots d’auteurs, histoires drôles et dictons… quelques extraits de livres aimés aussi et parfois les humeurs et indignations de la chroniqueuse.

Bref, fouillez, farfouillez, il y a une rubrique par jour de l’année. Puisse cet almanach faire de chacun de vos jours, un Bon Jour.

Et n'oubliez pas que l'Almanach a deux extensions: rvcontes.blogspot.fr où vous trouverez contes et légendes de tous temps et de tous pays et gdscendu.blogspot.fr consacré au jardinage et tout ce qui s'y rapporte.

mardi 30 septembre 2014

Remède miracle posé sur 2021

Remède miracle.
Etonnant le bien que peut faire une chanson!
Imaginez-vous par un matin contrariant, le moral au fond du slip, juste l'envie de se recoucher et de dormir si possible... En fait, ce n'est pas le moral; c'est un coup de froid.
Par ce beau mois de septembre? Mais si! Le nez qui coule, la migraine en embuscade, la gorge rêche et douloureuse...
Seulement la vie quotidienne est là, solidement campée sur ses deux pieds et qui, le bras croisés vous toise dans une attitude qui stigmatise votre paresse. Alors, on y va... en traînant les pieds et le reste, mais on y va, France Musique en fond sonore.
Et puis... une chanson. Une de ces vieilles chansons bien idiotes qui poussent au fou-rire. Interprétée de plus pas Shirley et Dino ces deux charmants foutraques.
Impossible de ne pas reprendre le refrain:
 
"Le lendemain, elle était souriante,
A sa fenêtre on pouvait la voir.
Elle arrosait ses petites fleurs grimpantes,
Avec de l'eau de son arrosezoir.."
Et voilà la musique et les paroles qui s'incrustent ne laissant aucune place aux divers maux qui accablent.
La chanson s'est arrêtée, mais on continue dans le rythme: "Le lendemain, elle était souriante..."
Good bye coup de froid et humeur sombre... sans pilules, sans médecines..
Chanson, merci!

5 commentaires:

Michel Turquin a dit…

Ha! Quand j'était petit arpète en atelier de joaillerie-bijouterie , avec les ouvriers et le patron nous chantions cette chanson... et d'autres comme "L'angélus", "Du gris", "les roses blanches", etc, etc .
Un grand coup de rétroviseur !

P a dit…

Hé oui! les chansons d'atelier...
Chez les modistes aussi, ça chantait beaucoup...
C'était "Mon Vieux Pataud" qui me faisait chialer et tout l'atelier se gondolait...

Marité a dit…

Une petite chanson d'autrefois... rien de tel pour requinquer les enrhumés :-)
GROS BECS de loin...

Gine a dit…

Es-tu remise? J'espère que ça va mieux et que l'on te reverra bientôt pour la Photo de la Semaine qui m'a menée jusque chez toi!
Bon dimanche!

P a dit…

C'est pas moi qui suis malade ! C'est la machine qui a chopé un virus depuis 10 jours...
Y'a des trucs qui refonctionnent... la preuve.. mais le bon toubib et ses remèdes miracle ne vient que mardi...
D'ici là... ch'fais c'que j'peux... c'est à dire, pas grand chose
Bises à tous