A vous, amis des contes, des légendes, des êtres et des lieux étranges; amis des jardins, des champs, des bois , des rivières ; amis des bêtes à poils, à plumes ou autrement faites ; amis de toutes choses vivantes, passées, présentes ou futures, je dédie cet almanach et ses deux petits frères: auboisdesbiches et gdscendu.

Tantôt chronique, tantôt gazette, ils vous diront le saint du jour, son histoire et le temps qu’il vous offrira ; ils vous diront que faire au jardin et les légendes des arbres et des fleurs. Ils vous conteront ce qui s’est passé à la même date en d’autres temps. Ils vous donneront recettes de cuisines et d’élixirs plus ou moins magiques, sans oublier, poèmes, chansons, mots d’auteurs, histoires drôles et dictons… quelques extraits de livres aimés aussi et parfois les humeurs et indignations de la chroniqueuse.

Bref, fouillez, farfouillez, il y a une rubrique par jour de l’année. Puisse cet almanach faire de chacun de vos jours, un Bon Jour.

Et n'oubliez pas que l'Almanach a deux extensions: rvcontes.blogspot.fr où vous trouverez contes et légendes de tous temps et de tous pays et gdscendu.blogspot.fr consacré au jardinage et tout ce qui s'y rapporte.

vendredi 13 février 2015

A la queue comme tout le monde...


Auriez-vous le regret de n’avoir point de queue ?
Certains anthropologues ont prétendu que nos ancêtres en avaient une. Au milieu XIX° siècle, un philanthrope humoriste professait que le genre humain atteindrait la perfection lorsqu’il aurait recouvré son appendice caudal, avec un œil au bout. Plus tard, au début du siècle dernier, le docteur Leczinski proposa de nous le restituer ; il aurait suffi d’une légère opération, dans la première jeunesse, pour rendre aux vertèbres coccygiennes la liberté de leur développement.

Les anciens navigateurs contaient qu’il existait encore des tribus d’hommes à queue dans les îles de la Sonde. La mode de s’en défaire est peut-être venue, comme pour le renard de la fable, d’un guerrier qui avait perdu la sienne à la bataille. Que la mode contraire soit lancée par « une personnalité en vue », comme disent les échotiers : vous verrez que tout le monde suivra.

Nous ferons alors un grand pas vers la solution du problème qui se retrouve au fond des controverses philosophiques : à savoir si l’homme est un dieu tombé qui se souvient des cieux, ou un singe incomplet qui rêve de cocotiers.

Afficher l'image en taille réelle

1 commentaire:

LOU a dit…

Tiens, je reviens, justement, de faire la radio de ma colonne. Juste un peu de traviole !