A vous, amis des contes, des légendes, des êtres et des lieux étranges; amis des jardins, des champs, des bois , des rivières ; amis des bêtes à poils, à plumes ou autrement faites ; amis de toutes choses vivantes, passées, présentes ou futures, je dédie cet almanach et ses deux petits frères: auboisdesbiches et gdscendu.

Tantôt chronique, tantôt gazette, ils vous diront le saint du jour, son histoire et le temps qu’il vous offrira ; ils vous diront que faire au jardin et les légendes des arbres et des fleurs. Ils vous conteront ce qui s’est passé à la même date en d’autres temps. Ils vous donneront recettes de cuisines et d’élixirs plus ou moins magiques, sans oublier, poèmes, chansons, mots d’auteurs, histoires drôles et dictons… quelques extraits de livres aimés aussi et parfois les humeurs et indignations de la chroniqueuse.

Bref, fouillez, farfouillez, il y a une rubrique par jour de l’année. Puisse cet almanach faire de chacun de vos jours, un Bon Jour.

Et n'oubliez pas que l'Almanach a deux extensions: rvcontes.blogspot.fr où vous trouverez contes et légendes de tous temps et de tous pays et gdscendu.blogspot.fr consacré au jardinage et tout ce qui s'y rapporte.

jeudi 12 février 2015

Un langage en voie de disparition

Bientôt la Saint-Valentin ! Connaissez-vous le langage des timbres-poste? 
Placé à l'angle supérieur de droite, droit et tête en haut: "Donnez-moi votre amitié."
 Mettez-le de travers, vous demandez: "M'aimez-vous?" Tête en bas (pour le percepteur , par exemple): "Ne m'écrivez-plus." Si vous envoyez un facture, penchez-le il dira:"Ecrivez immédiatement."
Et maintenant, ça va chauffer: Collez votre timbre à l'angle inférieur droit, bien à l'équerre, vous dites: "Votre amour me ravit." A l'angle gauche supérieur, tête en haut: "Je vous aime." En travers: "Mon coeur est a un (une) autre." Tête en bas: "Bonjour mon ami." A l'angle inférieur gauche, tête en haut: "La fidélité sera récompensée." Horizontal: "Je souffre , ne m'abandonnez pas."

Et enfin, si vous alignez le timbre avec l'adresse du destinataire, il signifie: "Je brûle de vous voir"

1 commentaire:

Marité a dit…

Eh ben... j'y prendrai garde quand j'écrirai aux impôts :-)
GROS BECS